Catégories
Articles récents
24/09/2022
AccueilActualitesNéguev : Israël et des pays arabes scellent une alliance contre l’Iran

Néguev : Israël et des pays arabes scellent une alliance contre l’Iran

Les ministres des affaires étrangères de l’Egypte, du Maroc, des Emirats-Arabes-Unis et de Bahreïn ont rencontré dans le désert du Néguev leurs homologues américain et israélien à l’occasion d’un forum sécuritaire organisé contre l’Iran.

Ils persistent et ils signent. Les états arabes ouvertement engagés dans un processus de collaboration avec les autorités israéliennes viennent de rencontrer les ministres des affaires étrangères israélien et américain à Sde Boker dans le désert du Néguev. Une collaboration ouvertement dirigée contre l’Iran.

Abdullah bin Zayed Al Nahyan des Émirats arabes unis, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani du Bahreïn, Sameh Shoukry de l’Égypte et Nasser Bourita pour le Maroc ont rencontré l’américain Antony Blinken et Yair Lapid ainsi que plusieurs représentants de Tel Aviv. Le ministre jordanien a annulé au dernier moment sa venue.

Un front arabe anti-iranien

Ce forum a été présenté comme une rencontre sur les enjeux sécuritaires dans la région et notamment le nucléaire iranien.

« Nous partageons les mêmes intérêts, nous devons relever les mêmes défis et faire face aux mêmes menaces – l’Iran très certainement, mais nous parlons aussi d’autres choses », a déclaré Amira Oron, l’ambassadrice israélienne en Égypte, citée par The Times of Israël.

« Nous écrivons ici l’histoire, bâtissons une nouvelle architecture basée sur le progrès, la technologie, la tolérance religieuse, la sécurité et le renseignement (…) Cela intimide, dissuade nos ennemis communs, en premier lieu l’Iran », s’exclamait pour sa part Yair Lapid.

Colonie israélienne dans le désert du Néguev.

Cette rencontre intervient quelques jours après deux attaques dont une opération menée par deux Palestiniens qui a causé la mort de deux membres des forces de sécurité israélienne dans la localité de Hadera. « Une opération héroïque » pour les organisations de la résistance palestinienne Hamas et le Mouvement pour le Jihad islamique, cité par France 24.

Une rencontre de conviction pour le Maroc

La seconde, à Beer Sheva, fait référence à des attaques mortelles au couteau qui ont entraîné la mort de quatre personnes. Pour Hazem Qassem, du Hamas, cette « opération est une réponse à la politique de déplacement ethnique pratiquée » par Israël contre « le peuple palestinien à l’intérieur des territoires occupés », a-t-il déclaré sur les ondes de la radio «La voix d’Al-Aqsa», selon Libération.

Les forces de sécurité israéliennes ont qualifié ces attaques de « terrorisme » et les ont attribuées à Daesh. Une condamnation relayée à leur tour par les ministres des pays arabes présent à ce forum qui ont qualifié ces opérations de terroristes. « [Établir des relations] n’est pas un geste d’opportunité. C’est un geste de conviction », a par ailleurs ajouté le ministre marocain Nasser Bourita.