Catégories
Articles récents
24/09/2020
AccueilActualitesLyon : des religieux unis contre la montée de la haine

Lyon : des religieux unis contre la montée de la haine

Neuf représentants des cultes juif, musulman et de plusieurs églises chrétiennes (anglicane, catholique, protestante et évangélique) de Lyon et Villeurbanne ont publié un texte commun pour dénoncer la hausse des agressions racistes dans leurs villes.

« Plus que jamais déterminés à œuvrer ensemble au Bien Commun ».

C’est le titre d’une tribune publiée par Le Parisien et signée par neuf représentants de différents cultes implantés à Lyon et Villeurbanne pour dénoncer l’installation d’un climat de haine et d’intolérance. Le texte a été signé par des représentants des cultes juif, chrétien et musulman et appelle l’ensemble des concitoyens de leurs villes a refusé ce climat et à faire preuve de fraternité. Les signataires sont Erwan Cloarec, pasteur, Eglise Anglicane de Lyon ; Michel Dubost, évêque, Eglise Catholique, administrateur du diocèse de Lyon ; Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne, Porte-parole du Conseil Théologique des Imams du Rhone ; Ben Harding, pasteur, Eglise Evangélique Baptiste de Lyon ; Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon ; Président du Conseil des Mosquées du Rhône ; Alain Seban, président du Consistoire israélite de Lyon : Daniel Thévenet, pasteur, responsable évangélique ; Etienne Tissot, ancien président de l’Eglise Protestante Unie de Lyon et Richard Wertenschlag, grand-rabbin émérite de Lyon.

Présentée comme un modèle de coexistence fraternelle des communautés religieuse, Lyon, écrivent-ils, cette « capitale de la Résistance » au nazisme, celle de Jean Moulin, serait-elle en voie de se laisser polluer par les vents mauvais du racisme et de l’intolérance ? Trop de faits inquiétants viennent, en effet, de se produire pour que nous ne nous mettions pas en alerte, et pour que nous nous dispensions de sonner l’alarme à destination de nos concitoyens. »

“Soyons ensemble des citoyens actifs !”

Ces faits auxquels les signataires font référence désignent des profanations de lieux de culte à l’instar « des tentatives d’incendies volontaires contre deux lieux de culte musulmans, l’un situé sur la commune de Bron, l’autre dans le IIe arrondissement de Lyon ; la réalisation d’un gros tag antisémite sur une palissade lyonnaise, qui se réclamait ouvertement de l’héritage nazi ; et, ces derniers jours, des inscriptions offensantes pour le Christ et les chrétiens, taguées sur la devanture d’une librairie protestante évangélique ! Précédemment, des églises catholiques lyonnaises ont aussi connu des tentatives d’incendie et des profanations ( La Trinité, Saint-Georges…). »

Mais la haine a aussi frappé des élus de la République ou des responsables religieux, rappellent-ils. Des courriers racistes comme celui reçu par le nouveau maire de la ville de Givors, Monsieur Mohamed Boudjellaba, ou ceux du recteur de la Grande mosquée de Lyon Kamel Kabtane, achèvent de dresser un tableau inquiétant de ce qui se trame actuellement dans la commune lyonnaise.

« Les croyants ne sont pas des citoyens supérieurs ou inférieurs aux autres, qui mériteraient des traitements différenciés. Mais ils sont une partie de la France, qui n’a certainement pas à rougir des apports successifs de ses membres, de génération en génération, à la collectivité nationale. Ils ne doivent pas bénéficier de privilèges… mais ils ne doivent pas, non plus, être traités comme des « citoyens négligeables », écrivent-ils.

Au-delà du constat négatif, les signataires de cet appel à la vigilance citoyenne ont saisi cette occasion pour jouer leur rôle d’agitateur de conscience et d’éveilleur de l’action citoyenne en concluant ce texte par une mobilisation éclairée.

« Nous réaffirmons solennellement notre détermination à continuer à œuvrer ensemble au Bien Commun. Nous appelons nos concitoyens à se montrer vigilants avec nous et, surtout, à créer du lien partout où cela est possible, croyants de fois diverses et hommes et femmes de bonne volonté aux convictions multiples. Soyons ensemble des citoyens actifs ! Soyons, ensemble, des hommes et des femmes de la fraternité ! »

A lire aussi :