Edit Template
vendredi 01 mars 2024

L’ONU adopte une résolution contre les attaques des rebelles houthis

ONU Yémen

Le Conseil de sécurité de l’ONU a exigé, ce mercredi 10 janvier, l’arrêt « immédiat », des attaques des houthis contre les navires en mer Rouge. Les rebelles yéménites disent agir contre les intérêts économique israéliens et en solidarité avec les Palestiniens. Le trafic maritime en mer Rouge a chuté d’environ 70% depuis la mi-novembre. Focus.

Une résolution des Nations unies, préparée par les Etats-Unis et le Japon, a été adoptée – par onze voix pour et quatre abstentions (Russie, Chine, Algérie, Mozambique) – pour exigé un arrêt immédiat des attaques des yéménites houthis contre les navires marchands et commerciaux.

Le Conseil de l’ONU a également condamné toute fourniture d’armes aux rebelles yéménites. Le trafic de porte-conteneurs en mer Rouge s’est effondré d’environ 70% depuis l’attaque du navire britannique « Galaxy Leader » le 19 novembre.

Une résolution initiée par les Etats-Unis

Aucun veto, cette fois-ci, pour l’adoption de cette résolution du Conseil de sécurité des Nations unies liée à l’offensive israélienne actuelle à Gaza. A onze voix pour et quatre abstentions, la résolution « condamne dans les termes les plus forts les attaques, deux douzaines au moins, contre les navires marchands et commerciaux depuis le 19 novembre 2023 » :

 « Le Conseil de sécurité exige que les houthistes mettent un terme immédiat à de telles attaques, qui entravent le commerce international et sapent les droits et les libertés de navigation, ainsi que la paix et la sécurité de la région »

En soutien à la population palestinienne sous les bombardements de l’armée israélienne, les rebelles yéménites organisent des attaques régulières de navires marchands souhaitant se diriger en Israël. En réaction, les Etats-Unis ont mis en place depuis décembre 2023 une coalition internationale pour protéger le trafic maritime dans cette zone stratégique où transite 12 % du commerce mondial.

A ce sujet, l’ambassadeur russe Vassili Nebenzia a notamment exprimé son inquiétude de voir « les Etats-Unis et leurs alliés préférer comme souvent choisir une solution unilatérale par la force ».

18 drones et trois missiles abattu ce mercredi

La résolution appelle également à « s’attaquer aux racines » de la situation « y compris les conflits contribuant aux tensions régionales ». La Russie a vainement tenté d’ajouter « le conflit dans la bande de Gaza » comme une de ces « racines » mais l’ambassadrice américaine, Linda Thomas-Greenfield, a préféré plutôt souligner le soutien « financier et matériel  de l’Iran » aux rebelles houthis.

Ce mercredi, les armées britannique et américaine ont notamment annoncé avoir abattu 18 drones et trois missiles tirés par les Houthis en mer Rouge, dans ce qui est considéré comme « la plus importante attaque menée à ce jour dans la mer Rouge par les houthistes soutenus par l’Iran ».

Le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric s’est enfin déclaré très « inquiets concernant la situation en mer Rouge, non seulement à propos de la situation elle-même, des risques pour le commerce mondial (…) mais aussi des risques d’escalade d’un conflit plus large au Moyen-Orient ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777