Edit Template
dimanche 14 juillet 2024

Loi immigration : des accusations de « corruption » contre Gérald Darmanin

Gérald Darmanin

Selon plusieurs articles de presse, corroborés par des personnalités politiques, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin aurait tenté d’obtenir le vote de députés en faveur de son texte sur l’immigration. Après l’annonce d’une saisie en justice par la député Mathilde Panot pour des faits de « corruptions d’élus« , Benjamin Lucas – député écologiste – demande la création d’une commission d’enquête. Zoom.

« Ces faits, s’ils sont avérés, sont une atteinte grave à l’exercice démocratique » s’est exclamée la député insoumise Mathilde Panot dans un tweet annonçant la saisie du Procureure de la République après des accusation de corruption de députés de la part de Gérald Darmanin pour obtenir le vote du projet de loi immigration.

Plusieurs élus sont scandalisés après la parution d’un article de Paris Match évoquant trois députés LR approchés par le ministère de l’Intérieur. Ce mercredi, le député écologiste des Yvelines, Benjamin Lucas, demande la création d’une commission d’enquête. Le ministre de l’intérieur a annoncé déposé plainte pour « diffamation et dénonciation calomnieuse ».

Accusations de chantage et de corruption

Mardi 12 novembre, la présidente du groupe La France insoumise à l’Assemblée, Mathilde Panot, a annoncé saisir la justice « sur des faits pouvant s’apparenter à de la corruption d’élus par Gérald Darmanin » afin d’obtenir le vote de députés en faveur du projet de loi immigration.

Dans son courrier à la procureure, Mathilde Panot fait état d’un article de Paris Match évoquant trois députés LR approchés par le ministère de l’Intérieur :

« Marchander des votes pour éviter le rejet de sa loi immigration, contre des gendarmeries, des brigades de gendarmes mobiles ? Ces faits, s’ils sont avérés, sont une atteinte grave à l’exercice démocratique ! »

L’entourage du ministre de l’Intérieur a indiqué, de son côté, vouloir « porter plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuse à la suite des accusations mensongères concernant de prétendus marchandages » de vote de députés pour le vote de son texte sur l’immigration.

Des « méthodes crapuleuses« 

Le lendemain, c’est au tour du député écologiste Benjamin Lucas de demander, au nom de son groupe politique, la création d’une commission d’enquête. Il déclare vouloir mettre au défi « la majorité présidentielle et la présidente de l’Assemblée » d’accepter sa demande :

« Je crois que le cadre d’une commission d’enquête parlementaire permettrait de faire la lumière à la fois sur les pratiques du ministère de l’Intérieur, du cabinet du ministre de l’Intérieur dans cette période et sur la façon dont on garantit l’indépendance du Parlement et des parlementaires »

Le député souligne avoir découvert « dans la presse » des éléments faisant état de promesse, du ministère de l’intérieur, d’effectif de gendarmerie et de postes de police en échange de votes de soutien au texte de loi sur l’immigration. A l’Assemblée nationale, la présidente des députés écologistes Cyrielle Chatelain a également dénoncé les « méthodes crapuleuses » de Gérald Darmanin.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777