Edit Template
jeudi 13 juin 2024

Lettre ouverte suite aux excuses présentées par Michel Houellebecq aux musulmans de France

Lettre ouverte suite aux excuses présentées par Michel Houellebecq aux musulmans de France Mizane.info

Co-président du Conseil français du culte musulman et président de l’Union des mosquées de France, Mohammed Moussaoui adresse à Michel Houellebecq une lettre ouverte de l’UMF à la suite des excuses présentées par l’écrivain français aux musulmans. Une lettre à lire sur Mizane.info.

Dans son livre « Quelques mois de ma vie », paru le 24 mai 2023, Michel Houellebecq revient sur son échange avec Michel Onfray dans la revue Front Populaire. Il y renie ce texte qu’il qualifie d’idiot et écrit : « Je présente mes excuses à tous les musulmans que ce texte a pu offenser – c’est-à-dire, j’en ai bien peur, à peu près tous les musulmans ». Il y précise également qu’il a tenté de faire retirer de la vente ce numéro du Font Populaire sans y être parvenu.

Dans l’émission « la grande Libraire » sur France 5, M. Houellebecq revient sur le lien qu’il a pu faire entre l’islam et la délinquance et déclare : « Je ne crois pas que l’islam rende délinquant, je dirais même au contraire. Je pense qu’aucune religion ne favorise le développement d’un comportement délinquant (…) ». Et conclue ‘’ Le problème n’est pas l’islam, c’est la délinquance, et effectivement, il y a un problème avec la Justice. »

Interrogé dans la même émission s’il attendait un pardon, M. Houellebecq répondit par l’affirmatif.

L’UMF, comme tous les musulmans de France, prend acte de cette démarche à laquelle elle ne peut être insensible. D’une part, le pardon est une valeur centrale dans notre foi musulmane et sa seule évocation provoque en notre for intérieur un sentiment d’humilité qui nous pousse à répondre avec une extrême bienveillance à celui qui en fait la demande. D’autre part, de trop nombreuses personnes ont fait des déclarations attentatoires à l’islam et aux musulmans sans jamais exprimer de regrets ou demander pardon. Aussi, le geste de Michel Houellebecq doit être apprécié à sa juste valeur.

Par cette lettre ouverte, nous voulons exprimer notre réaction à cette démarche de l’écrivain et le devenir de la plainte que nous avons déposée, pour Provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence, contre la Direction de Front Populaire, ainsi que Michel Houellebecq et Michel Onfray. Cette plainte, présentée par notre conseil Maître Najwa EL HAÏTÉ, met en cause de nombreux passages du troisième hors-série de la revue Front Populaire, paru le 29 novembre 2022. Ici, nous nous contentons d’en rappeler les trois principaux :

1. « Quand la Reconquista, modèle de la reconquête, a débuté, l’Espagne était sous domination musulmane. On n’est pas encore dans cette situation. Ce qu’on peut déjà constater, c’est que des gens s’arment. Ils se procurent des fusils, prennent des cours dans les stands de tir. Et ce ne sont pas des têtes brûlées. Quand des territoires entiers seront sous contrôle islamiste, je pense que des actes de résistance auront lieu. Il y aura des attentats et des fusillades dans des mosquées, dans des cafés fréquentés par les musulmans, bref des Bataclan à l’envers. Et les musulmans ne se contenteront pas de mettre des bougies et des bouquets de fleurs. Alors, oui, les choses peuvent aller assez vite. Une des choses les plus remarquables parmi les réactions à la « Lettre des généraux ? » est la proportion de Français qui s’attendent à une guerre civile dans un futur proche ».

Michel Houellebecq.

Dans un deuxième passage, M. Houellebecq développe davantage sa réflexion. Sa conclusion s’apparente à une terrible forme d’apologie du terrorisme contre les musulmans :

2. « Le gauchisme, je n’y crois qu’à moitié. J’ai toujours eu du mal à prendre la chose au sérieux. Je l’envisage comme ce qui se produit depuis très longtemps, disons depuis 1945, à savoir une imitation servile de tout ce qui se fait aux États-Unis. (…). On ne peut pas lutter contre ce qui vient d’Amérique. On n’est pas mentalement armés pour ça. Ce qui m’amène à cette conclusion désolante : notre seule chance de survie serait que le suprémacisme blanc devienne trendy aux USA ».

M. Onfray l’interroge si son roman « Soumission » est un livre de science-fiction, M. Houellebecq lui répond : « Oh nonC’est de l’anticipation ». Il l’interroge également sur la théorie du grand remplacement : « Vous y croyez, vous, au grand remplacement ? ». Monsieur Michel HOUELLEBECQ lui répond :

3. « D’abord j’ai été très choqué qu’on appelle ça une théorie. Ce n’est pas une théorie, c’est un fait. […] Renaud Camus est un bon écrivain, ça ne fait pas de doute. Donc, il a constaté un grand remplacement ou, pour être plus précis, la modification de la composition ethnique et religieuse de la population européenne. C’est une évidence statistique. Il y a juste une réalité démographique écrasante (…). Limiter la population humaine est impossible. Il faudrait contrôler, maîtriser les naissances, et l’Occident ne peut pas maîtriser les naissances africaines. Les pays africains non plus. Cela va mal finir, en effet. L’Europe sera emportée par ce cataclysme ».

De l’aveu même du tueur des 51 fidèles des deux mosquées de Christchurch en Nouvelle Zélande, c’est cette théorie du grand remplacement et des écrits de certains intellectuels français qui l’ont inspiré !   

Dès lors, nous considérons que la diffusion massive du troisième numéro hors-série de Front Populaire à laquelle s’ajoute la transmission d’extraits du texte dans la presse et sur les réseaux sociaux présentent une menace contre les musulmans à la quelle nous espérons mettre fin par le recours à la justice.

De notre point de vue, la démarche de Michel Houellebecq est honorable mais incomplète vu la gravité de la menace qu’elle engendre. Nous pensons que cette démarche doit englober également ces trois passages rappelés ci-dessus. Ils sont tout aussi attentatoires à la sécurité des musulmans de France, voire plus dangereux, que le passage sur l’assimilation des musulmans aux délinquants. Aussi, est-il nécessaire que Monsieur Houellebecq clarifie sa position sur la théorie du « Grand remplacement », et qu’il revienne sur le premier passage qui s’apparente à une véritable incitation à la haine et à la violence contre les musulmans de France. 

Par sa plainte, l’Union des mosquées de France ne vise pas la direction de Front Populaire, M. Houellebecq ou M. Onfray en tant que personnes. Nous voulons simplement faire condamner les propos tenus et éveiller les consciences sur leur dangerosité pour la cohésion nationale.

Nous souhaitons que Michel Houellebecq entame une procédure formelle et plus offensive pour faire cesser la diffusion du numéro du Front Populaire et préciser sa position clairement au sujet des trois passages que nous venons de rappeler.

Dans ces conditions, l’UMF étudiera alors avec son conseil juridique la possibilité d’abandonner la plainte contre Michel Houellebecq tout en la maintenant contre la direction de Front Populaire et Michel Onfray, jusqu’à obtenir la condamnation de ces propos ainsi que l’arrêt de leur diffusion. Nous ne permettrons pas que soient sous-estimées la dangerosité et la menace qu’ils représentent.

S’agissant du pardon qu’attend Michel Houellebecq, nous pouvons lui réaffirmer que notre foi nous enjoint de répondre favorablement à sa demande. Tout musulman, épris des valeurs essentielles de sa foi, saura y apporter une réponse en son âme et conscience.

Mohammed Moussaoui est président de l’Union des mosquées de France et co-président du Conseil français du culte musulman

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777