Edit Template
samedi 13 juillet 2024

L’État envisage de couper les subventions du lycée musulman Averroès

Lycée Averroès

Le préfet de la région des Hauts-de-France souhaite couper les subventions au principal lycée musulman de France. Les dirigeants du lycée Averroès sont convoqués par le préfet afin de résilier leur contrat d’association. En cause, « la traçabilité du financement » du lycée et un « problème de fond suscité par un cours d’éthique musulmane ». Explications.

Dans un courrier transmis aux dirigeants du lycée Averroès, le préfet George-François Leclerc adresse une convocation à l’établissement scolaire afin d’envisager la cessation définitive des subventions de l’État.

Une résiliation du contrat d’association qui lie le lycée de Lille à l’État et qui serait effective au terme d’une « commission de concertation pour l’enseignement privé » le 27 novembre.

La lettre mentionne, comme justification à cette coupure, la provenance opaque de certains dons et la présence polémique d’un livre d’éthique musulmane, « Les quarante Hadiths de l’imam an-Nawawî », au programme de seconde.

La convocation du préfet

Supposé être un courrier « en préparation de longue date », la lettre du préfet a été envoyé quelques jours à peine après deux attaques, revendiquées au nom de Daech, à Arras et à Bruxelles.

La décision d’une résiliation du contrat d’association du lycée avec l’État aurait été prise après une inspection de la Chambre régionale des comptes. Les rapporteurs estimaient, en mai dernier, que l’établissement était très dépendant de certains dons privés et pointait également la présence, dans la bibliographie d’un cours facultatif en seconde, d’un livre islamique édictant des règles à suivre.

« J’envisage de résilier le contrat d’association qui lie le lycée Averroès de Lille à l’État »

Le préfet du Nord, George-François Leclerc, informe ainsi dans ce courrier qu’une commission se penchera, le 27 novembre, sur « la traçabilité du financement » du lycée et « le problème de fond suscité par un cours d’éthique musulmane ».

Le lycée Averroès dénonce « une fuite dans presse »

Ouvert en 2003, Averroès est devenu en 2008 le premier lycée musulman sous contrat d’association avec l’État français. Reconnu pour son « excellence académique » avec ses 100 % de réussite au Bac, il est régulièrement classé parmi les meilleurs lycées de la région.

Dans un communiqué, daté du 19 octobre, l’association du lycée Averroès s’étonne de fuite dans la presse du courrier du préfet de la région Hauts-de-France ainsi que de « l’origine et les intentions » de cette fuite :

« Nous pouvons nous interroger sur l’origine et les intentions de cette fuite propre à troubler la sérénité de la communauté éducative de notre Groupe scolaire ».

La direction d’Averroès se déclare déterminé à démontrer, au terme de la commission, que l’établissement scolaire est une valeur ajoutée « dans le paysage éducatif français ».

En difficulté financière, depuis 2019, suite au blocage systématique du versement des subventions par la région des Hauts-de-France, le lycée pourrait – en cas de résiliation du contrat d’association – définitivement fermer ses portes.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777