Edit Template
mardi 25 juin 2024

Les fédérations musulmanes « exhortent » les imams à invoquer pour Gaza

CFCM - Musulmans de France - Grande mosquée de paris

Plusieurs fédérations musulmanes de France ont émises, ces derniers jours, des communiqués pointant « le sort terrible que subit la population à Gaza » ainsi que la « hiérarchisation entre les victimes civiles » notamment dans les médias. Ils exhortent notamment les imams à faire des invocations pour la Palestine. Focus.

Gaza et la souffrance des Palestiniens au cœur des préoccupations musulmanes. C’est le trait commun que l’on retrouvait dans plusieurs prises de positions des fédérations rivales de l’islam de France.

C’est tout d’abord le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) qui publiait, dès le 1e novembre sur son site, un communiqué déplorant « que des hommes et des femmes de divers horizons puissent défendre, notamment dans les médias de notre pays, la hiérarchisation entre les victimes civiles ». 

Le CFCM visait notamment le passage médiatique de l’éditorialiste Caroline Fourest, sur BFMTV, qui avait expliqué « qu’on ne peut pas comparer le fait d’avoir tué des enfants délibérément comme l’a fait le Hamas, et le fait de tuer des enfants involontairement comme le fait Israël ».

Des déclarations choquantes et injustifiables

Ciblant explicitement les victimes palestiniennes à Gaza et Cisjordanie, le CFCM dénonçait, dans son communiqué, publié mercredi 1e novembre des « déclarations choquantes et injustifiables » énoncés récemment par diverses personnalités politiques dans les médias français :.

Une référence non seulement aux propos tenus par Caroline Fourest mais également à ceux de l’avocat Arno Klarsfeld, tenus sur CNews, visant « des musulmans majoritairement ouvriers du bâtiment qui aurait accès à des explosifs ».

Le CFCM a déploré « ce type de déclaration injustifiable (qui) ne peut qu’exposer les musulmans de France à la haine » et regrette la décision de la préfecture de police de Paris d’avoir interdit plusieurs rassemblements pro-palestiniens, « des décisions qui peuvent exacerber un sentiment de deux poids-deux mesures ».

La Grande Mosquée de Paris et Musulmans de France font « cause commune »

Ce lundi 6 novembre 2023, c’était au tour et au terme d’une rencontre entre les représentants de la direction de Musulmans de France et du recteur de la Grande Mosquée de Paris, qu’un communiqué commun des deux instances musulmanes était publié afin de dénoncer « la forte recrudescence des actes antimusulmans antisémites ».

« La Grande Mosquée de Paris et Musulmans de France expriment leur vive inquiétude face à la montée des actes racistes, de la haine et de la discrimination antimusulmanes. Les deux institutions sont également préoccupées par la forte recrudescence des actes antisémites ».

« La situation insoutenable de la population de Gaza et ses implications directes ou indirectes en France » ont également été mentionnées dans le texte commun des deux fédérations.

Les deux institutions religieuses demande notamment aux imams de prendre en considération « la vive émotion engendrée par le sort terrible que subit la population à Gaza » dans leurs prêches et d’effecteur des invocations « pour que cessent les terribles bombardements sur une population civile démunie ».

Ils exhortent enfin les imams d’entreprendre, ce vendredi 10 novembre 2023 après la dernière prière de la journée, des douaas « Qunut« . Il s’agit d’une longue invocation spécifique à réciter en fin de prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777