Edit Template
lundi 22 avril 2024

Le maire de Bagnols-sur-Cèze résilie le bail de la mosquée de l’imam Mahjoubi

Suite à la validation de l’expulsion de l’imam Mahjoub Mahjoubi, le maire de Bagnols-sur-Cèze a pris la décision de résilier le bail accordé à l’association en charge de la gestion de la mosquée. Zoom

Le maire de Bagnols-sur-Cèze, Jean-Yves Chapelet, a annoncé avoir décidé de résilier le bail accordé à la mosquée Ettaouba, où prêchait l’imam Mahjoubi, expulsé de France vers la Tunisie le 22 février.

Ce lundi 11 mars, un courrier sera envoyé par huissier à l’association des musulmans du Gard rhodanien et la décision définitive sera soumise au vote lors du prochain conseil municipal le 2 avril.

Un bail de 18 ans approuvé 2021

Jean-Yves Chapelet, maire de Bagnols-sur-Cèze, a pris la décision de résilier le bail de la mosquée Ettaouba suite à la validation de l’expulsion de l’imam Mahjoubi par le tribunal administratif de Paris et « après avoir lu le détail des prêches de l’imam dont les contenus ont justifié cette expulsion ».

Le bail de 18 ans et le loyer de 1000 euros accordés à l’association avaient été approuvés à l’unanimité par le conseil municipal en 2021. L’association, dont le vice-président est Mahjoub Mahjoubi lui même, était responsable de la mosquée où les prêches incriminés ont été prononcés en février 2024.

Des sermons qui ont fait l’objet d’une note des services des renseignements, et sur laquelle s’est basé le tribunal administratif de Paris pour valider l’expulsion contestée par l’imam.

Mosquée At-Tawba à Bagnols-sur-Cèze

L’imam est toujours vice-président de l’association locale

Dans sa décision du 4 mars, la juridiction parisienne accusait l’imam « Mahjoub Mahjoubi d’avoir véhiculé une conception littérale, rétrograde et violente de l’islam, de nature à encourager des comportements contraires aux valeurs de la République ».

Concernant le polémique concernant les drapeaux tricolores qualifiés de « drapeau satanique », l’imam avait invoqué un « lapsus » lié aux tensions lors de la Coupe d’Afrique des nations. 

Le maire de Bagnols-sur-Cèze souligne que sa décision de résilier le bail de la mosquée Ettaouba est basée « sur l’ordonnance du tribunal mais aussi sur le fait que Mahjoub Mahjoubi est toujours vice-président de l’association des musulmans du Gard rhodanien ». Il estime ainsi que l’association est implicitement responsable des propos tenus par l’imam.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777