Edit Template
jeudi 29 février 2024

Le lycée musulman Averroès bientôt sans contrat d’association avec l’État ?

Lycée Averroès

La commission académique consultative a voté, ce lundi, en faveur de la résiliation du contrat d’association liant le lycée privé musulman Averroès avec l’Etat. Le préfet du Nord, Georges-François Leclerc, devrait rendre sa décision finale dans quelques jours. L’avocat du lycée, Joseph Breham, dénonce « un simulacre total » et annonce avoir déposé une plainte contre le préfet pour violation du secret de l’instruction. Focus.

La commission consultative de concertation pour l’enseignement privé a suivi les recommandations du préfet du Nord, et du président de la région des Hauts de France Xavier Bertrand, en accordant un avis favorable à la résiliation du contrat d’association du lycée musulman privé de Lille avec l’État.

Les vingt-cinq membres de la commission ont approuvé la demande de résiliation du contrat d’association avec l’État, avec 16 voix pour, 9 abstentions et 0 voix contre. Le président de l’association Averroès, Mohamed Damak, déplore une décision « profondément injuste pour un lycée d’excellence sous contrôle étroit de l’Etat depuis des années ».

Un préfet « à la fois accusateur public et président de commission »

Ca serait une première dans l’histoire éducative en France. « Pour la première fois dans l’histoire de France, un lycée privée sous contrat se verrait retirer son contrat avec l’Etat » constate amèrement Mohamed Damak.

Réunie ce lundi après-midi, la commission consultative de concertation pour l’enseignement privé vient ainsi de donner un avis favorable pour la résiliation du contrat d’association du lycée musulman privé Averroès avec l’État français. Un verdict réclamé, depuis des semaines, par le préfet du Nord « à la fois l’accusateur public et le président de la commission » déplore l’avocat du lycée, Me Joseph Breham.

« Nous avons eu l’impression d’assister à une audience pénale (…) Notre parole n’a jamais été libre, systématiquement coupée (…) Il en ressort un très fort sentiment d’injustice »

Le préfet, Georges-François Leclerc, avait pris soin d’invité Xavier Bertrand à la commission. Le président de la Région refuse, depuis 2018, de verser le forfait d’externat à l’établissement scolaire malgré les multiples rappels à l’ordre du tribunal administratif de Lille.

Deux lycées musulmans sous contrat en France

Ouvert en 2003, l’établissement privée Averroès est devenu en 2008 le premier lycée musulman à passer sous contrat avec l’Etat. Il se classe régulièrement parmi les meilleurs de la région. Aujourd’hui, il n’existe, en France, que deux lycées musulmans sous contrat, avec le lycée Al-Kindy à Lyon.

Lors de la commission le préfet a fait valoir des rapports de la préfecture relevant « des dysfonctionnements administratifs majeurs », « une situation financière critique » et « la mise en cause du contenu de la communauté éducative » notamment du cours d’éthique musulmane.

Amel Afejjay, professeur d’histoire-géographie et directrice adjointe à Averroès, dénonce des « accusations calomnieuses et diffamatoires. ». L’inspection générale de l’éducation nationale jugeait également, dans un rapport de 2020, que « rien ne permet de penser que les pratiques enseignantes (…) ne respectent pas les valeurs de la République ».

Une plainte déposée contre le préfet

Les avocats d’Averroès ont porté plainte, ce lundi matin, contre le préfet du Nord Georges-François Leclerc, pour violation du secret de l’instruction, faux et usage de faux en écriture publique.

En effet, les avocats dénoncent « une violation caractérisée du procès équitable », notamment en « s’appuyant sur d’autres enquêtes en cours » (notamment celui sur le Centre islamique de Villeneuve-d’Ascq). . « Si jamais il y avait une décision de résiliation (…) bien évidemment nous saisirions la justice » annonce l’avocat du lycée, Joseph Breham.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777