Edit Template
lundi 22 avril 2024

La ministre Nicole Belloubet souhaite fermer un collège niçois musulman

Nicole Belloubet Nice

La ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, souhaite fermer un collège niçois musulman en raison d’un « financement opaque ». Malgré plusieurs relances du rectorat, le collège n’aurait pas été transparent sur ses sources de financement en 2022. L’établissement scolaire a nié ces accusations dans un communiqué. Zoom.

La ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, a annoncé ce lundi son intention de fermer le collège privé niçois musulman hors contrat Avicenne en raison d’une suspicion de « financement opaque contraire à la loi anti-séparatisme ».

Selon la ministre, après plusieurs relances, l’établissement « n’était pas très clair sur ses sources de financement », ce qui a motivé sa demande de fermeture à la rectrice de l’académie de Nice. La direction de l’établissement scolaire démenti ces accusations dans un communiqué.

Pas de justificatifs de financement pour 2022 ?

La nouvelle ministre de l’Éducation nationale souhaite fermer le collège privé musulman Avicenne, à Nice, en raison de problème financier. La rectrice de l’académie de Nice, Natacha Chicot, a précisé lors d’un point presse que, malgré plusieurs relances, l’établissement n’avait pas pu fournir les justificatifs de son financement depuis octobre 2022 :

« Depuis cette date, malgré nos relances, l’établissement n’a pas été en mesure de justifier une très large partie des financements reçus au cours des années 2021-2022 »

La direction du collège a démenti les accusations dans communiqué en assurant que l’établissement est « suivi par un expert-comptable et tient ses comptes à jour auprès de l’administration fiscale depuis son ouverture, en 2015 ». L’établissement scolaire compte contester cette décision en saisissant le Conseil d’État.

L’établissement Avicenne « n’est pas fermé »

La décision de fermer le collège Avicenne a été saluée par le maire de Nice, Christian Estrosi qui a indiqué la gravité des faits reprochés au collège privé « démontre combien le séparatisme est à l’œuvre partout ».

Le collège Avicenne a publié hier un communiqué de presse par l’intermédiaire de son avocat Sefen Guez Guez. Il a notamment indiqué, sur la chaîne locale BFMTV Nice, que l’établissement n’a jamais reçu de financement venant de l’étranger : « L’établissement n’est pas fermé et il mettra tout en œuvre pour qu’il ne le soit pas ».

Cette annonce survient quelques mois après la décision du préfet du Nord de mettre fin à compter de la rentrée prochaine aux subventions publiques du lycée Averroès, principal établissement secondaire musulman de France.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777