Edit Template
vendredi 12 juillet 2024

La France suspend « toutes ses actions d’aide budgétaire » au Burkina Faso

Manifestation Burkina Faso

La France a décidé de suspendre « toutes ses actions d’aide au développement et d’appui budgétaire » au Burkina Faso. Cette annonce intervient dans le contexte des tensions à la suite du putsch au Niger. La solidarité affichée du Burkina aux militaires putschistes du Niger a, sans doute, largement joué dans cette décision du ministère français des Affaires étrangères. Zoom.

Une solidarité qui coûte cher. Alors que les tensions restent très vives au Niger après le coup d’Etat du 26 juillet, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé, sur Twitter, suspendre « jusqu’à nouvel ordre toutes ses actions d’aide au développement et d’appui budgétaire » au Burkina Faso.

Le pays affiche son soutien avec les militaires ayant pris le pouvoir au Niger tandis que la France s’est rangée du côté des pays de la Cédéao dans leurs efforts pour rétablir le président déchu Mohamed Bazoum.

Une aide de 482 millions d’euros

Selon le Quai d’Orsay, les projets en cours de l’Aide française au développement en faveur du Burkina Faso représentent 482 millions d’euros. Quant à l’aide budgétaire programmée en 2022, elle s’élevait à 13 millions.

Le Burkina Faso avaient demandé le départ des troupes françaises, Sabre, après le coup d’Etat du capitaine Ibrahim Traoré en septembre 2022. La France avait acté ce départ mais n’avait pas suspendu ni son aide au développement, ni son aide budgétaire.

Les relations entre la France et le Burkina se sont donc dégradées. Paris avait déjà précédemment suspendu toute aide financière pour le Mali avant de prononcé, trois jours après le putsch au Niger, la même décision pour Niamey.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777