Catégories
Articles récents
01/12/2021
AccueilActualitesLa Coordination contre le racisme et l’islamophobie dissoute en conseil des ministres

La Coordination contre le racisme et l’islamophobie dissoute en conseil des ministres

La Coordination contre le racisme et l’islamophobie a été dissoute sur décret ministériel prononcé par le président de la République sur le rapport du ministère de l’Intérieur. Des commentaires injurieux sur les réseaux sociaux et des déclarations de responsables locaux ont été épinglés pour justifier cette nouvelle dissolution.

Après le CCIF, BarakaCity, plusieurs mosquées et récemment les éditions Nawa, c’est au tour de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie d’avoir fait les frais d’une dissolution décidée par le président Macron et confirmée en conseil des ministres ce mercredi 20 octobre.

En cause, selon les termes du décret, de nombreuses déclarations, pour la plupart des commentaires haineux non modérés ni supprimés des pages de l’association sur les réseaux sociaux, que le président de la République interprète comme une validation. D’autres déclarations émanant des responsables locaux de l’association C.R.I, dont certaines remontent à 2016, ont été présentées comme une incitation à la violence. Globalement, il est reproché à la CRI d’œuvrer activement à « cultiver le soupçon d’islamophobie au sein de la société française ».

Mizane.info reproduit l’intégralité des documents du décret ci-dessous :

Sur son compte Twitter, la CRI a commenté cette décision en ces termes : « C’est une preuve manifeste de l’islamophobie officielle. Ce qu’on nous reproche n’est rien d’autre que de nous exprimer librement et de défendre des victimes de l’islamophobie. »