Edit Template
jeudi 25 avril 2024

Jénine : 9 Palestiniens tués par l’armée israélienne

Jénine : 9 Palestiniens tués par l'armée israélienne Mizane.info

L’armée israélienne a pénétré dans le camp de réfugiés de Jénine, tuant 9 Palestiniens et en blessant une centaine. 3000 Palestiniens ont dû fuir le camps. « Toutes les options sont sur la table pour frapper l’ennemi », a annoncé le Jihad islamique palestinien.

La plus importante incursion de l’armée israélienne en Cisjordanie depuis plusieurs années a déjà poussé des milliers de Palestiniens en dehors du camp de réfugiés de Jénine, ville du nord de la Cisjordanie occupée, secouée par des fusillades et des explosions depuis plus d’une journée.

« Environ 3 000 personnes ont déjà quitté le camp », a déclaré, lundi 3 juillet dans la soirée à l’Agence France-Presse (AFP), le gouverneur adjoint de Jénine, Kamal Abou Al-Roub.

« Une guerre ouverte contre la population à Jénine »

Un départ précipité consécutif à la dernière intrusion meurtrière de l’armée israélienne dans le camps de Jénine. 9 Palestiniens ont trouvé la mort suite à cet assaut et une centaine d’autres ont été blessés dont 20 dans un état grave. 18 000 Palestiniens vivent dans le camp de Jénine.

« Il y a des bombardements aériens et une invasion au sol », explique Mahmoud Al-Saadi, directeur du Croissant-Rouge palestinien à Jénine. « Plusieurs maisons et sites ont été bombardés (…) De la fumée s’élève de partout. » 

Le ministère palestinien des affaires étrangères a dénoncé « une guerre ouverte contre la population à Jénine ». Pour le Jihad islamique palestinien, « Toutes les options sont sur la table pour frapper l’ennemi ». Le chef du Hamas, Ismaël Haniyeh, a pour sa part dénoncé une opération « brutale ».

« Le pire raid depuis cinq ans »

L’agression israélienne fait suite à une série d’attaques de colons juifs contre des Palestiniens de Jénine.

«  J’ai vu les bulldozers dans le camp qui ont détruit des maisons », témoigne Badr Shagoul, un habitant du camp. A l’hôpital de Jénine, Qasem Benighader, un infirmier de 35 ans décrit la situation : « Nous avons reçu beaucoup de blessés, atteints par des explosifs venus du ciel, beaucoup aussi de blessés par balles, affirme. C’est le pire raid depuis cinq ans. »

La colère et la soif de justice des survivants de ce raid meurtrier ressortent des témoignages.

La situation est « catastrophique », s’exclame Mahmoud Hawashin, résident du camp de Jénine, avant de lâcher : « Si plus de sang palestinien coule, il y aura aussi plus de sang israélien qui coulera. »

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777