Catégories
Articles récents
30/09/2022
Accueilconflit45 Palestiniens dont 15 enfants tués par Israël

45 Palestiniens dont 15 enfants tués par Israël

Des affrontements ont eu lieu du 5 au 7 août dans la bande de Gaza entre Palestiniens et Israéliens. Le bilan s’élève à 45 morts dont 15 enfants selon le ministère de la santé palestinien. 

Le week-end du 5 août a été marqué par des attaques meurtrières faisant au moins 45 morts dont 15 enfants palestiniens. Une trêve a été mise en place par l’Egypte, intermédiaire entre les Palestiniens et Israël. 

L’arrestation de Bassem al-Saadi à l’origine du conflit

Hier encore, mardi 9 août, deux Palestiniens ont été tués dans une opération des forces israéliennes à Naplouse, en Cisjordanie occupée. Au moins 30 palestiniens seraient blessés, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Le conflit a pour origine l’arrestation, ce lundi 1er août en Cisjordanie occupée de Bassem al-Saadi, un leader du Jihad islamique.

L’armée israélienne a ensuite attaqué la bande de Gaza le vendredi 5 août. C’est pendant l’attaque du vendredi 5 août qu’un dirigeant du groupe JIP est mort, frappé par une bombe qui a également tué une petite fille de 5 ans. D’autres immeubles dans lesquels des civils habitaient ont été touchés par cette frappe. 360 personnes ont également été blessées. 

La riposte du JIP a été immédiate et la crise a duré jusqu’au dimanche 7 août à 23h30, lorsque la trêve a été acceptée , négociée par l’Egypte. 

‘Nous avons besoin de protection. Nos civils ont droit à une protection. Nos enfants ont droit à une protection.’

Suite à cela, ce lundi 8 août, la Palestine a demandé la protection de la communauté internationale. Riyah Mansour, représentant palestinien auprès de l’ONU a déclaré avoir   » besoin de protection ». « Nos civils ont droit à une protection. Nos enfants ont droit à une protection. »

La violence coloniale d’Israël

Riyad Mansour a également confié que l’attaque était injustifiée et que  » sa véritable raison est à peine voilée : les prochaines élections israéliennes et le besoin désespéré de séduire les extrémistes ».

Cet accord a permis la réouverture des points de passage d’Erez et de Kerem Shalom. Fermés depuis le 2 août par Israël, des milliers de Gazaouis étaient contraints de rester chez eux, ralentissant la livraison de Diesel, indispensable pour l’alimentation de la centrale électrique de Gaza. Leur réouverture a permis à 23 camions de carburant d’atteindre Gaza et de relancer l’activité de la centrale électrique.

Selon le Jihad islamique, l’accord de trêve permettrait la libération, mise en place par l’Egypte, de deux prisonniers du JIP: Bassem al-Saadi et Khalil Awawdeh, détenus dans une prison israélienne depuis décembre 2021. 

Cet affrontement est le pire depuis les opérations de résistance des factions palestiniennes contre les attaques des forces coloniales israéliennes en mai 2021 qui avait fait 260 morts du coté palestinien et 14 morts du côté israélien en onze jours.