Edit Template
jeudi 29 février 2024

Islamophobie : tentative d’incendie dans une mosquée de Morlaix

Mosquée Morlaix

Une attaque islamophobe aux conséquences qui auraient pu être dramatiques. Samedi matin, durant la prière de l’aube, un individu a essayé de mettre le feu à la porte de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs, près de Morlaix. Un incendie criminel alors que les fidèles étaient à l’intérieur du lieu de culte. Le parquet de Brest indique qu’une enquête est en cours pour « tentative de destruction par moyens dangereux ». Explications.

Ce samedi 13 janvier 2024, « au moment de la prière, un individu a tenté d’incendier la porte de la salle de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs (…) Le préfet du Finistère, Alain Espinasse, condamne avec la plus grande fermeté cet acte commis contre un lieu de culte » a indiqué la préfecture du Finistère dans un communiqué.

D’après des images de vidéosurveillance, un homme au visage masqué a aspergé la porte de la mosquée avec un produit inflammable avant d’allumer le feu, vers 7h30. Des fidèles, présents au moment du drame, ont directement appelé les pompiers.

« C’est horrible de s’attaquer à un lieu de prière »

Les faits se sont déroulés, ce samedi 13 janvier, vers 7 h 30 au moment de la prière musulmane de l’aube. Un homme, au visage dissimulé, a enflammé volontairement la porte d’entrée de la mosquée de Saint-Martin-des-Champs avec un liquide inflammable. L’imam était déjà à l’intérieur mais ce sont des fidèles qui, en arrivant pour la prière, ont donné l’alerte.

Le maire de Saint-Martin-des-Champs, François Hamon, s’est rapidement rendu sur place en compagnie du maire de Morlaix, Jean-Paul Vermot et de la sous-préfète Françoise Plouviez-Diaz. Ils ont condamné à l’unisson un acte « horrible commis contre un lieu de prière » :

« Il y a heureusement peu de dégâts : un néon a fondu à l’intérieur sous l’effet de la chaleur. C’est horrible de s’attaquer à un lieu de prière. Les rapports entre la mosquée et les collectivités ont toujours été bons »

Sur le réseau social X, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a apporté son soutien « aux musulmans du Finistère à la suite de la dégradation de la mosquée de Morlaix ». Il a annoncé l’ouverture d’une enquête « afin que l’auteur de ces faits puisse être poursuivi ».

L’association de la mosquée parle d’un « attentat »

La préfecture du Finistère a confirmé qu’une enquête judiciaire est bien en cours pour « tentative de destruction par moyens dangereux ». Pour Meryeme Postic, présidente de la Mosquée de Morlaix contactée par la chaîne France 3, les faits sont un « attentat, le qualificatif adéquat quand on veut porter atteinte à l’intégrité physique de citoyens selon leur appartenance religieuse ».

Elle a notamment indiqué ce dimanche que l’association Ty Salam, qui gère la mosquée, sera plus vigilante sur la sécurité de l’édifice religieux. La porte sera désormais « complètement verrouillée durant le temps des prières » et des bénévoles assureront une surveillance du lieu de culte durant les temps de prière et les cours d’arabe.

En 2014, la mosquée avait déjà été victime de profanation. Une vingtaine de saucisses avaient été accrochées sur la façade du bâtiment en travaux.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777