Edit Template
jeudi 29 février 2024

Islamophobie : deux mosquées ciblées par des menaces de mort

mosquée cherbourg valence

Dans la matinée du samedi 25 novembre, des fidèles de la mosquée de Cherbourg ont découvert, sur le portail du lieu de culte, des tags islamophobes faisant référence au jeune Thomas, poignardé dans la Drôme à la sortie d’un bal de village. Une lettre de menaces de mort a été envoyée à la mosquée de Valence. Le focus de la rédaction.

Des tags islamophobes ont été découverts ce samedi 25 novembre au matin sur les murs de la mosquée de Cherbourg-en-Cotentin. Des inscriptions en référence au jeune Thomas, poignardé dans la Drôme à la sortie d’un bal de village, ont été inscrites en rouge sur le portail du lieu de culte. À Valence, dans la Drôme, c’est une lettre de menaces de mort qui a été envoyée à la mosquée également en lien avec le meurtre du jeune Thomas.

« Un bon musulman est un musulman mort. Justice pour Thomas », peut-on lire dans cette lettre accompagnée d’une caricature offensante de Charlie Hebdo.

Un acte raciste odieux

Stupéfaction pour les fidèles de la mosquée de Cherbourg devant l’inscription taguée en rouge sur le portail de leur lieu de culte. L’inscription « Justice pour Thomas, ici on est en France », en référence à l’adolescent décédé tragiquement à la sortie d’un bal de village dans la Drôme, était également visible dans les rues environnantes de la mosquée.

Le préfet de la Manche Xavier Brunetière, qui s’est rendu sur place, condamne avec la plus grande fermeté dans un communiqué : « cet acte islamophobe et apporte son soutien à l’ensemble de la communauté musulmane ». La préfecture précise qu’une plainte a été déposée, et le procureur saisi.

Le maire de Cherbourg-en-Cotentin, Benoît Arrivé a dénoncé sur X (Twitter) un « acte raciste odieux ». Le Conseil français du culte musulman a exprimé, également sur X, son soutien total aux responsables et fidèles de la mosquée.

« Un bon musulman est un musulman mort »

À Valence, dans la Drôme, c’est une lettre de menaces de mort, en lien également avec le meurtre du jeune Thomas, que la mosquée a reçu. Le porte-parole de l’association Al Fourqane qui gère cette mosquée, , Mustapha Laqli, dénonce des «menaces de mort […] inacceptables ».

« Nous avons porté plainte. Nous dénonçons ces menaces de mort inacceptables et nous condamnons le meurtre du jeune Thomas, cela ne fait aucun doute »

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777