Catégories
Articles récents
30/10/2020
AccueilActualitesGivors : le nouveau maire Mohamed Boudjella menacé de mort

Givors : le nouveau maire Mohamed Boudjella menacé de mort

Le maire divers gauche et Europe écologie les Verts de Givors, élu le 28 juin dernier, a été menacé de mort dans un courrier de quatre pages. L’élu a porté plainte.

Il s’appelle Mohamed Boudjellaba et depuis deux mois, il est le nouveau maire de Givors, une commune à proximité de Lyon.

Le 21 août, l’homme reçoit une lettre de menace de mort. « Allez fous le camp bougnoule si tu ne veux pas brûler comme 1 merguez », « on sait encore se servir d’1 mitraillette », « tu sais comment ça fait une bombe dans une habitation, ça fait boum ». Les propos suintent la haine et déroulent quatre pages durant une même mécanique de rejet.

Le maire de Givors a révélé ce courrier sur les réseaux sociaux et a annoncé avoir immédiatement saisi le procureur de la République ainsi que le préfet.

Les condamnations et les messages de soutien politique n’ont pas manqué de se manifester.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a exprimé son écœurement.

Le Garde des Sceaux a lui aussi vivement condamné les menaces de mort.

Même condamnation du préfet du Rhône.

A Givors, l’ex-maire Cristiane Charnay a témoigné sa solidarité à Mohamed Boudjella.

Elu avec seulement 29 voix au deuxième tour des municipales de Givors le 28 juin dernier, battant l’ex-maire communiste Cristiane Charnay, Mohamed Boudjella avait mis un terme à 67 ans de gestion du PCF dans cette ville.

Le nouveau maire avait également battu le candidat du Rassemblement national (ex-FN) Antoine Mellies qui était pourtant arrivé second au premier tour.

A lire aussi :