Catégories
Articles récents
28/10/2021
AccueilActualitesGérald Darmanin convoque le n°1 de l’Eglise catholique en France

Gérald Darmanin convoque le n°1 de l’Eglise catholique en France

Eric de Moulins-Beaufort (à droite) et Gérald Darmanin.

Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF) sera convoqué la semaine prochaine par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Il va devoir « s’expliquer sur ses propos » sur le secret de la confession qu’il estime « plus fort que les lois de la République ».

Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF) et archevêque de Reims est convoqué, non pas au poste, mais à la Place Beauvau. L’homme invité sur France.info avait répondu affirmativement à une question d’un journaliste sur le fait de savoir si le secret de la confession était au-dessus des lois de la République. Il devra donc s’en « expliquer » au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Après les révélations explosives du rapport Sauvé établissant la commission d’abus et de crimes sexuels sur environ 330 000 personnes par des prêtres et des laïcs de l’Eglise, des recommandations pour une réforme du droit canon de l’Eglise et une révision des conditions de la confession ont été vivement avancées. « Il faut que nous trouvions un moyen de le faire autrement » a expliqué en ce sens le président de la Conférence des évêques de France.

Néanmoins, M. de Moulins-Beaufort semblait nuancer ces déclarations dans un communiqué publié mercredi soir où il considère qu’« il ne faut pas opposer le secret de la confession aux lois de la République puisque celles-ci n’imposent pas sa levée, estime le président du CEF. Le droit canonique qui impose aux prêtres le secret de confession comme absolu et inviolable (…) n’est pas donc pas contraire au droit pénal français. »