Edit Template
lundi 22 avril 2024

Gaza : un soldat américain s’immole par le feu pour dénoncer un « génocide »

Aaron Bushnell, soldat américain stationné au Texas, s’est immolé par le feu, ce dimanche, devant l’ambassade israélienne à Washington en signe de protestation contre le « génocide » commis à Gaza. Le soldat avait diffusé son acte en direct sur Twitch. Il est décédé, à la suite de ses blessures, dans la nuit. Explication.

Un soldat de l’US Air Force âgé de 25 ans, Aaron Bushnell, s’est immolé par le feu devant l’ambassade d’Israël à Washington le dimanche 25 février. Diffusant son action sur Twitch, il a déclaré qu’il ne « souhaitait plus être complice du génocide » perpétré actuellement à Gaza.

Le soldat, mobilisé comme ingénieur sur la base de San Antonio au Texas, est décédé des suites de ses blessures dans la soirée après son transfert à l’hôpital, selon plusieurs médias.

Un acte extrême de protestation

Ce dimanche 25 février, un militaire américain, du nom de Aaron Bushnell, est décédé en s’immolant par le feu devant l’ambassade d’Israël à Washington pour protester contre le génocide à Gaza. Avant son geste, il a exprimé son opposition à l’occupation israélienne en Palestine :

« Je suis sur le point de m’engager dans un acte extrême de protestation. En comparaison de ce que les gens subissent en Palestine de la main des colonisateurs, ce n’est pas du tout extrême. »

Le soldat a crié « Free Palestine » tout en étant sous les flammes. Il a été transporté à l’hôpital avec des « blessures graves mettant sa vie en danger », a souligné le service des pompiers de Washington. Aaron Bushnell est finalement décédé ce lundi.

Des manifestations quotidiennes aux États-Unis

Les images de la tentative d’immolation ont été diffusées en direct sur Twitch. La vidéo montre le soldat, en tenue militaire, déclarer qu’il « ne sera pas complice d’un génocide » et s’asperger de liquide. Il s’immole ensuite par le feu en criant « Free Palestine ! » (Libérez la Palestine !).

Son geste intervient alors que les manifestations contre l’offensive israélienne à Gaza se multiplient aux États-Unis devenant un phénomène quotidien dans tout le pays, selon le New York Times. Un porte-parole de l’armée de l’air a confirmé qu »Aaron Bushnell était bien un membre actif [de l’armée] sans donner plus de précisions.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777