Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Gaza : Un réserviste israélien témoigne des atrocités commises par son armée

Un soldat israélien réserviste relate dans un témoignage publié par le « Courrier international » son expérience durant sa mobilisation à Gaza. Il met en lumière les atrocités commises contre les Palestiniens par l’armée israélienne. Focus.

Les premiers témoignages des soldats réservistes sur les massacres commis par l’armée israélienne à Gaza commencent à se faire entendre. C’est le cas d’un réserviste de 35 ans, soldat israélien, qui a décidé de livrer son témoignage relayé par le site israélien Politically Koret et traduit par Courrier international.

Ce témoignage met en lumière les pratiques brutales de l’armée israélienne où les actes de génocide à l’encontre de la population de Gaza sont tacitement acceptés, voire encouragés.

Des Palestiniens battus à mort « sans aucune raison »

Le témoignage du réserviste souligne que la mobilisation après le 7 octobre est différente de toutes les précédentes qu’il a vécues. Il décrit une guerre motivée par la vengeance qui « anime et aveugle la plupart des soldats qui m’entouraient, y compris ceux placés sous mes ordres ».

Il relate des atrocités dont il a été témoin à Gaza telles que des Palestiniens battus à mort par des soldats israéliens, des actes de vandalisme sur des biens palestiniens et des agressions sans raison apparente :

« J’ai vu des Palestiniens être emmenés dans le coffre d’un Hummer et des militaires israéliens les battre quasi à mort. J’ai vu des soldats déverser leur rage sur des biens palestiniens et des Palestiniens eux-mêmes, sans aucune raison. Et, en silence, je me suis demandé : “Bordel, qu’est-ce que je fous ici ? »

Il mentionne également un commandant de brigade, surnommé « Brigade TikTok », qui mettait tous les soldats en danger sans raison opérationnelle. « Le passe-temps de son lieutenant, c’était d’entrer dans les maisons palestiniennes, et d’y mettre le feu ou de les faire exploser. Juste pour le plaisir ».

Gaza en ruine après des bombardements israéliens

C’est qui se passe à Gaza est un massacre

Le témoignage du réserviste met notamment en lumière l’impossibilité de s’exprimer au sein de l’armée israélienne dès lors qu’on s’écarte de la pensée dominante où « les Palestiniens de Gaza sont considérés non seulement comme des ennemis mais aussi comme des parasites ».

Il rapporte également avoir assisté des scènes aberrantes « où des soldats lançaient, sans aucune raison, des grenades dans des logements palestiniens encore habités par de simples civils ».

« Vous êtes à Gaza, un drone vole au-dessus de vous et largue une ogive RPG à deux pas de vous, tandis qu’autour de vous coulent des rivières de sang. Cela s’appelle un massacre. Avant de voir ce que j’ai vu, je n’aurais jamais cru que des êtres humains soient capables de telles choses »

De retour auprès des siens, après deux mois passé à Gaza, le psychologue éprouve désormais « des accès de tristesse et des troubles dépressifs ». Il conclut : « cette guerre nous changera à tout jamais ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777