Edit Template
lundi 22 avril 2024

Gaza : Sept humanitaires étrangers tués dans une frappe israélienne

L’ONG américaine World Central Kitchen a annoncé, ce lundi, la mort de sept de ses employés dans une frappe israélienne à Gaza. L’organisation humanitaire a directement suspendu ses activités suite au massacre. Netanyahou a admis une frappe israélienne « non intentionnelle ». Zoom.

L’ONG américaine World Central Kitchen (WCK) a déclaré que sept de ses travailleurs humanitaires ont été tués lors d’une frappe de l’armée israélienne, ce lundi 1er avril.

Les victimes, originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni et de Palestine, étaient également citoyens américain, canadien ou à double nationalité. En réaction, World Central Kitchen (WCK) a annoncé la suspension de ses activités sur Gaza.

Ciblé dans une zone sans combat

Les travailleurs humanitaires de World Central Kitchen (WCK) venaient de livrer « plus de 100 tonnes d’aide alimentaire humanitaire acheminée à Gaza par voie maritime », alors qu’ils quittaient un entrepôt à Deir Al-Balah, ils ont été la cible d’une frappe aérienne :

« L’équipe se déplaçait dans une zone sans combat à bord de deux voitures blindées portant le logo du WCK et d’un véhicule non blindé »

Le Premier ministre Australien, Anthony Albanese, a confirmé la mort d’une citoyenne humanitaire, Zomi Frankcom. Il a assuré que son pays « chercherait à établir les responsabilités ».

Le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a également exprimé ses condoléances pour la mort d’un bénévole polonais et a « personnellement demandé à l’ambassadeur israélien, Yacov Livne, des explications d’urgence » tout en prévoyant de mener sa propre enquête sur la tragédie.

Une frappe israélienne « non intentionnelle »

Le chef cuisinier humanitaire José Andrès a appelé les autorités israéliennes « à mettre fin à cette façon de tuer à l’aveugle ». Il a également dénoncé les meurtres de civils et de travailleurs humanitaires ainsi que le recours à la famine utilisé « comme une arme ».

« Israël doit mettre fin à la restriction à l’aide alimentaire, mettre fin aux meurtres de civils et de travailleurs humanitaires, et arrêter d’utiliser la nourriture comme une arme »

La Maison Blanche a déclaré avoir « le cœur brisé ». La porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Watson, a indiqué sur X, être « profondément troublés par la frappe » soulignant que « les travailleurs humanitaires doivent être protégés car ils apportent une aide dont les Palestiniens ont désespérément besoin ».

L’ONG américaine WCK était impliquée dans l’envoi d’aide par bateau depuis Chypre vers Gaza et dans la construction d’une jetée temporaire à Gaza. Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a admis, ce mardi, une frappe israélienne « non intentionnelle ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777