Edit Template
jeudi 20 juin 2024

Fonds Marianne : Perquisitions chez Mohamed Sifaoui et l’ex-préfet Christian Gravel

Commission d'enquête au Sénat

Des perquisitions ont eu lieu, ce mardi matin, aux domiciles des dirigeants de la principale association bénéficiaire du fonds Marianne, Mohamed Sifaoui et Cyril Karunagaran, ainsi que chez le préfet Christian Gravel, responsable de la gestion du fonds. Ces perquisitions interviennent dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte le 4 mai dernier. Explications.

« Il s’avère, que depuis 6 heures du matin, une perquisition est en cours à son domicile ». C’est le président de la commission d’enquête du Sénat, Claude Raynal, qui a annoncé ce matin à 9h, l’information justifiant l’absence du journaliste, Mohamed Sifaoui, qui devait être auditionné par la commission,

Une perquisition était effectivement en cours, depuis 6 heures, aux domiciles de Mohamed Sifaoui et de Cyril Karunagaran, les deux dirigeants de l’USEPPM (Union fédérative des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire), ainsi qu’au domicile du préfet Christian Gravel.

Audition reportée à la commission d’enquête du Sénat

Co-responsable de la principale association bénéficiaire du fonds Marianne de lutte contre le « séparatisme », Mohamed Sifaoui devait se présenter au palais du Luxembourg pour être entendu par la commission d’enquête du Sénat, mais l’audience a finalement été reportée.

Un report justifié par une perquisition, au même moment, au domicile du journaliste. On apprendra, par la suite, que des perquisitions étaient également en cours chez le co-dirigeant de l’USEPPM, Cyril Karunagaran et chez le préfet Christian Gravel, dans le cadre de l’enquête pour détournement de fonds publics,

L’audition de Marlène Schiappa, à la commission d’enquête, est prévue demain à 10 heures.

Détournements de fonds publics

Mohamed Sifaoui et Cyril Karunagaran, responsables de la principale association bénéficiaire des fonds, l’USEPPM (Union fédérative des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire) sont suspectés d’avoir reçu un « traitement privilégié » alors que leur structure n’était pas « éligible » à un financement selon un rapport de l’Inspection générale de l’administration, publié mardi dernier.

Le préfet Christian Gravel avait notamment démissionné la semaine dernière, de son poste à la tête du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), après la publication du rapport de l’IGA mettant en cause ses agissements dans l’affaire. Il est également perquisitionné dans le cadre de l’enquête :

« Ces perquisitions interviennent dans le cadre de l’information judiciaire ouverte le 4 mai 2023 des chefs de détournement de fonds publics, détournement de fonds publics par négligence, abus de confiance et prise illégale d’intérêts relative à la gestion du fonds Marianne »

La gestion opaque du fonds Marianne avait été révélé, fin mars, par Marianne et France 2. L’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire (l’USEPPM), dirigé par Sifaoui et Karunagaran, a reçu l’importante somme de 355 000 euros, venant de ce fonds, pour des résultats peu convaicants.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777