Edit Template
vendredi 01 mars 2024

Etats-Unis : Trois soldats américains tués dans une base en Jordanie

Militaire américain Jordanie

Pour la première fois depuis le début de la guerre menée par Israël à Gaza, trois soldats américains ont été tués – dans la nuit de samedi à dimanche – par une attaque de drone en Jordanie. 25 autres soldats ont été blessés. Le président américain Joe Biden a promis, ce dimanche, que « les responsables allaient rendre des comptes » tout en accusant « des groupes de combattants radicaux soutenus par l’Iran ». Focus.

La tension est monté d’un cran au Moyen-Orient avec la mort, dans la nuit de samedi au dimanche 28 janvier, de trois militaires américains et 25 blessés dans une attaque de drone en Jordanie près de la frontière syrienne. L’attaque a été revendiqué par la « Résistance islamique en Irak » sur son compte telegram.

Le président Joe Biden s’est rapidement exprimé dans un communiqué, publié dimanche, en fustigeant « des groupes de combattants radicaux soutenus par l’Iran opérant en Syrie et en Irak ». Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères, Nasser Kanaani, a déploré des « accusations sont faites dans un but politique visant à inverser les réalités de la région ».

Trois bases militaires ciblées

C’est un énième front qui vient s’ajouter à la fronde des multiples groupes agissant militairement contre Israël et les Etats-Unis au Moyen-Orient. Après le Liban puis le Yémen c’est depuis l’Irak, qu’un groupe dénommé la « Résistance islamique en Irak » a revendiqué des « attaques menées dimanche à l’aube avec des drones » contre trois bases militaires US à la frontière jordano-syrienne.

Ces décès militaires américains interviennent dans un contexte explosif. En effet, Washington est déjà embourbé dans une confrontation armée avec les Houthis au Yémen et le Hezbollah au Liban. Joe Biden s’est exprimé dans une communiqué :

« Aujourd’hui, l’Amérique a le cœur lourd (…) Nous savons que cela a été mené par des groupes de combattants radicaux soutenus par l’Iran opérant en Syrie et en Irak. N’ayez aucun doute : nous allons faire rendre des comptes à tous les responsables, quand et comme nous le voulons »

150 frappes contre des soldats américains depuis mi-octobre

Depuis la mi-octobre, c’est plus de 150 frappes de drones ou tirs de roquettes qui ont visé les soldats américains en Irak et en Syrie. Des tirs généralement revendiqués par la « Résistance islamique en Irak » et justifiés par l’offensive israélienne à Gaza.

Un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zahri, a déclaré ce dimanche que la mort des trois soldats américain « est un message à l’administration américaine » en raison de « la poursuite de l’agression américano-sioniste à Gaza ».

Du côté jordanien, le porte-parole du gouvernement, Muhannad Mubaidin, a condamné « l’attaque terroriste qui a visé une position avancée à la frontière avec la Syrie » frappant des troupes américaines « qui coopèrent avec la Jordanie pour faire face au terrorisme et sécuriser la frontière ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777