Catégories
Articles récents
24/07/2021
AccueilActualitesConseil national des imams : le Conseil des mosquées du Rhône parle d’une décision précipitée

Conseil national des imams : le Conseil des mosquées du Rhône parle d’une décision précipitée

Illustration : mosquée de Massy. 

L’institution régionale initiée par Kamal Kabtane de la Grande mosquée de Lyon a affiché son scepticisme sur la création du Conseil national des imams. « Cette décision très importante prise dans la précipitation par les présidents des fédérations musulmanes, nous rappelle curieusement les méthodes utilisées et surtout les erreurs commises en 2003 lors de la création du CFCM et sa réforme en 2013, et dont nous payons aujourd’hui très chèrement les conséquences », écrit le président du CMR. Mizane.info publie son communiqué.

Lors de son discours au MUREAUX, le Président de la République a affirmé qu’une réforme du CFCM était nécessaire pour assumer ses responsabilités et s’acquitter de ses missions.

Cette annonce laissait espérer une réflexion poussée aboutissant à une réorganisation du CFCM et à une réévaluation des structures qui le compose.

Malheureusement, nos espoirs se sont écroulés le 4 novembre dernier lorsque nous avons appris, contre toute attente et à la surprise générale, la création d’un Conseil National des Imams lors d’une réunion du Président de la République avec des responsables musulmans.

Cette décision très importante prise dans la précipitation par les présidents des fédérations musulmanes, nous rappelle curieusement les méthodes utilisées et surtout les erreurs commises en 2003 lors de la création du CFCM et sa réforme en 2013, et dont nous payons aujourd’hui très chèrement les conséquences.

Le Conseil des Mosquées du Rhône (CMR) reste très dubitatif quant à la mise en place de cet organe. Il émet des réserves sérieuses quant à son efficacité, sa pérennité, sa dépendance vis-à-vis des pays étrangers et l’adhésion de la base à ce projet qui nécessite beaucoup de temps et de concertation.

Le Conseil des Mosquées du Rhône a été l’une des premières institutions musulmanes à avoir compris il y a deux ans, la nécessité de la mise en place d’un corps d’imams responsable intègre, compétent et respectueux des institutions de la République, en créant le Conseil théologique de Imams du Rhône (CTIR).

Nous estimons que les propositions que le CFCM a présentées pour la création d’un Conseil Nationale des Imams, ne feront que renforcer le désintérêt que les musulmans de France cultivent depuis 2003 à l’égards d’une structure imposée par le haut et qui ne dispose d’aucune légitimité ni d’aucun mandat de la base.

Le CMR n’acceptera aucune évolution, qui se fera sans la transparence nécessaire et sans le soutien de toutes les mosquées, dont la majorité sont des associations indépendantes et qui pour beaucoup n’adhèrent ni au CFCM ni aux fédérations qui le compose.

Nous pensons qu’une organisation de l’islam au niveau des départements trouvera toute sa légitimité et serait plus à même d’apporter des réponses appropriées et durables aux défis d’aujourd’hui et aux attentes du Président de la République.

C’est pourquoi, le CMR appelle à une véritable évolution des consciences et des mentalités, qui consiste à faire de la représentation du culte musulman, une organisation claire, démocratique, débarrassée de toute ingérence et qui œuvre au seul service de la communauté musulmane.

Dans ce contexte nous pensons, que « Chacun a un rôle à jouer, et que chacun à une responsabilité à assumer », c’est ce à quoi nous voulons nous engager au Conseil des Mosquées du Rhône et au Conseil Théologique des Imams du Rhône. »

Kamel KABTANE

Président du Conseil des Mosquées du Rhône