Edit Template
samedi 25 mai 2024

Cinq militants d’ultradroite arrêtés en marge d’un concert de Médine à Rouen

Le rappeur Médine

Cinq individus soupçonnés d’appartenir à l’ultradroite ont été interpellés, samedi 17 juin au soir, après des violences à l’issue d’un concert du rappeur Médine donné à l’Armada de Rouen. Ils ont été placés en garde à vue pour violences en réunion et port d’arme. Zoom.

Samedi était le dernier soir de fête pour l’Armada de Rouen, avec comme événement de clôture, un concert de Médine devant plus de 50 000 personnes.

Régulièrement menacé – notamment d’annulation de spectacle – par la droite et l’extrême droite, le concert du rappeur a été émaillé de violence à l’issue de l’événement. Cinq personnes soupçonnées d’appartenir à l’ultradroite ont été arrêtées dimanche, selon des sources policières.

Agression en plein centre ville

Les faits se seraient déroulés à l’issue du concert de Médine qui débutait à 18h50. Trois des cinq individus interpellés sont soupçonnés d’avoir commis des faits de violence : ils auraient agressé deux personnes, usant de bombes lacrymogènes, à la terrasse d’un bar du centre-ville.

Les trois militants d’ultradroite ont pris la fuite après leurs agressions avant d’être interpellés par la police. Ils ont été arrêtés en compagnie de deux autres personnes.

Toujours selon une source policière, des cagoules, des coques de protection, un couteau et une bombe lacrymogène, ont été retrouvés sur eux. Ils ont ensuite été placés en garde à vue pour violences en réunion et port d’arme.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi ce dimanche, aux arrestations : « Merci aux policiers qui ont interpellé, samedi soir à Rouen, plusieurs individus soupçonnés d’appartenir à l’ultradroite et qui venaient d’agresser deux personnes ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777