Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Bronca au RN après l’inauguration d’un centre turc

Bronca au RN après l'inauguration d'un centre turc Mizane.info

Dans la commune du Pontet, un centre cultuel et culturel turc a été inauguré en présence du député lepéniste Joris Hébrard. Ce qui a créé l’émoi et la stupéfaction au sein du Rassemblement national (RN). Mizane.info vous en dit plus.

Ce n’est pas tous les jours que cela se produit. Un député et conseiller départemental RN du Vaucluse, Joris Hébrard, a répondu présent à l’invitation d’une association turque qui inaugurait l’ouverture d’un centre cultuel et culturel au Pontet. Il n’en fallait pas plus pour mettre le feu au sein du Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardela, hostiles par principe à toute ouverture de ce type de lieu.

« Je n’étais pas du tout au courant. C’est une initiative personnelle de ce député que je désapprouve. Très clairement » a répondu la fille de Jean-Parie Le Pen, questionnée sur le sujet au détour d’un point presse. Pour le moment, aucune sanction n’est encore prévue. Il y a le droit à l’erreur, mais une seule fois », a ajouté l’ex candidate à l’élection présidentielle.

Le malaise de Bardella

Marion Maréchal, nièce de Marine Le Pen, s’est dite scandalisée par la nouvelle d’autant plus qu’elle connaît bien Joris Hébrard.

Jordan Bardella, l’actuel patron du parti, n’est pas en reste. D’après Jules Torres, journaliste au magazine d’extrême droite Valeurs actuelles,

« Jordan Bardella désapprouve l’initiative de Joris Hébrard et convoque le député devant le bureau exécutif du Rassemblement national ». « L’influence islamiste de la Turquie en Europe doit être fermement combattue », aurait déclaré le patron du RN.

Quant au boulimique influenceur d’extrême droite, Damien Rieu, il n’en revient pas.

Il faut dire que la présence de Joris Hébrard à cette cérémonie locale fait brouillon au sein d’un parti qui a toujours très activement milité contre l’islam, la construction de mosquée et par extension contre toute expression publique de religiosité musulmane.

Comment expliquer cette anomalie politique ?

Les dessous d’un bad-buzz

L’attaché parlementaire de Joris Hébrard s’en est expliqué au Monde. « Les Pontésiens d’origine turque sont nombreux [1 500, soit 10 % de la population, selon l’estimation du précédent maire en 2009], et très présents dans le Vaucluse. Ils sont au nombre de 6 000 dans la circonscription », explique Xavier Magnin, directeur de cabinet du maire du Pontet et assistant parlementaire de Joris Hébrard qui ajoute que la construction du centre turc a été validée par la précédente majorité municipale.

Pour Xavier Martin, il n’y a pas non plus lieu de s’inquiéter de l’orientation personnelle de Joris Hébrard. « Cela ne le rend pas ni musulman, ni adhérent aux thèses de l’islam radical (…) Les Turcs votent aussi pour nous »

Zemmour en embuscade

Realpolitik donc contre ligne idéologique. Discret, le député du Vaucluse n’a pas fait de publicité sur sa présence à l’inauguration. Mais les organisateurs, eux, si. Résultat, des photos ont atterri dans les mains de militants d’Eric Zemmour et du parti Reconquête qui se sont empressés de saisir l’occasion pour dénoncer la mollesse du RN. La presse a fait le reste.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777