Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Brésil : Le président Lula accuse Israël de commettre un génocide à Gaza

Lula

Le président brésilien Lula a accusé Israël, durant un sommet de l’Union africaine, de commettre un « génocide » dans la bande de Gaza en établissant un parallèle historique avec l’Holocauste. En réaction, Benyamin Netanyahou a convoqué l’ambassadeur brésilien en Israël. Focus.

Lors du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie. Le président brésilien Lula a qualifié les actions d’Israël dans la bande de Gaza de « génocide ». Cette déclaration faisait suite à une question sur la décision de son gouvernement d’augmenter son aide aux Nations unies pour les réfugiés de Palestine.

En retour, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a convoqué, ce lundi, l’ambassadeur brésilien en Israël pour « le sermonner vivement ».

Comparaison historique avec l’Holocauste

« Ce qui se passe dans la bande de Gaza n’est pas une guerre, c’est un génocide » a déclaré le président brésilien Lula à la presse depuis Addis Abeba, en Éthiopie, où il assistait à un sommet de l’Union africaine. Lula a également affirmé que la situation actuelle « ne s’est produit à aucun autre moment de l’histoire » hormis durant l’Holocauste :

« Ce n’est pas une guerre de soldats contre des soldats. C’est une guerre entre une armée hautement préparée et des femmes et des enfants (…) Ce qui se passe à Gaza avec le peuple palestinien ne s’est produit à aucun autre moment de l’histoire. En fait, cela s’est déjà produit : lorsque Hitler a décidé de tuer les Juifs »

Jeudi dernier, lors d’une réunion du Conseil de la Ligue arabe au Caire, le dirigeant brésilien avait notamment appelé à un cessez-le-feu, dénonçant « une punition collective infligée aux Palestiniens ».

L’ambassadeur brésilien convoqué

Dès le début de l’offensive israélienne à Gaza, Lula avait accusé Israël de « tuer des innocents sans aucun critère » déplorant le largage de bombes « là où il y a des enfants, comme sur des hôpitaux ».

Les déclarations du président brésilien ont suscité une forte réaction des autorités israéliennes. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a qualifié ces propos de « honteux et graves » et a convoqué, ce lundi, l’ambassadeur brésilien en Israël pour « le sermonner vivement ».

Son ministre de la Défense, Yoav Gallant, a également accusé le Brésil de soutenir directement l’organisation palestinienne du Hamas.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777