Edit Template
lundi 15 juillet 2024

Basket : l’Ile-de-France coupe ses aides aux clubs refusant d’interdire le voile

La pétition signée par 69 clubs de basket ball demandant l’abrogation de l’interdiction du port d’un couvre-chef ou voile pour les sportives a entraîné l’annonce d’une suspension des subventions à tous les clubs réfractaires à cette interdiction.

Une pétition signée par 69 clubs de basket ont demandé à la Fédération française de basketball l’abrogation de l’interdiction du port du voile.

Dans la région Ile-de-France, dont la plupart des clubs sont originaires, la pilule ne passe pas. Celle-ci a donc décidé, mardi 10 octobre, de couper ses subventions à tous les clubs de basket qui ne respecteront pas l’interdiction du port du hijab (le voile qui couvre les cheveux, les oreilles et le cou) en compétition.

« Si les signataires persistent, plus un euro ! », explique à l’AFP le vice-président de la région Ile-de-France en charge des sports, Patrick Karam. Ce dernier qui a reçu mardi le président de la FFBB, Jean-Pierre Suitat, a interpellé la région après avoir reçu la pétition signée par 69 clubs de basket, demandant l’abrogation de l’article du règlement de la FFBB qui interdit le port des équipements « à connotation politique et religieuse ».

Le port du voile autorisé par la Fédération internationale, pas par la FFBB 

Bien que la Fédération internationale de basket autorise le port du voile depuis 2017, la FFBB elle ne l’a jamais permis dans ses compétitions. deux réunions jeudi dernier et ce mardi ont été organisé pour trancher la question. « Tout le monde était d’accord avec moi quand j’ai proposé de ne plus donner un euro à ces clubs qui ne voudraient pas respecter cette interdiction », a ajouté Patrick Karam. « Certains clubs sont en train de se désister, j’ai appelé certaines mairies qui ne savaient même pas que leur club avait signé cette pétition. »

La région Île-de-France a décidé au terme de ses réunions de suspendre tout le dispositif d’aide aux sportifs (soutien aux sportifs de haut niveau, achat de minibus, chèques sports, formation des bénévoles) aux clubs qui refuseraient d’appliquer le règlement.

Vers une circulaire nationale

« Très attachée à la laïcité, la région Île-de-France a été la première collectivité locale à adopter une charte de la laïcité qui ne donne plus de subvention publique à toute association ou organisme qui ne respecte pas les valeurs de la république ou qui fait du prosélytisme », précise la collectivité dans un communiqué de presse.

Valérie Pécresse, a aussi demandé à la ministre des Sports et Jeux olympiques et Paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra, de poser un cadre légal national pour interdire les « couvre-chefs sportifs ». La ministre s’était déjà prononcé il y a peu pour l’interdiction, pour les sportives sélectionnées en équipe de France, de porter le voile pendant les Jeux de Paris 2024.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777