Catégories
Articles récents
04/08/2021
AccueilActualitesAutriche : scandale après la publication d’une « carte de l’islam »

Autriche : scandale après la publication d’une « carte de l’islam »

Une “carte de l’islam” recensant les lieux de cultes et associations musulmanes réalisée par un organisme d’état et mise en ligne sur un site a soulevé une vague de contestations dans le pays. Des affiches islamophobes ont été saisis par la police. Focus.

L’émotion est perceptible à Vienne. La publication il y a deux semaines d’une carte localisant les adresses et coordonnées de plus de 600 établissements, structures, mosquées et associations musulmanes dans ce qui s’est appelé une « carte de l’islam » autrichien a rappelé les heures les plus sombres de l’histoire européenne.

Cette carte « témoigne d’une intention manifeste du gouvernement de stigmatiser tous les musulmans comme un danger potentiel », a déclaré le Conseil représentatif des musulmans (IGGÖ) dans un communiqué publié par l’AFP, cité par Le Parisien. La communauté musulmane autrichienne est estimée 712 000 âmes soit 8 % de la population nationale.

« Plus jamais ça ! »

Mise en ligne fin mai, indisponible depuis, la carte a été réalisée en association avec l’Université de Vienne par le Centre de documentation sur l’islam politique, une structure créée par le gouvernement de coalition du chancelier conservateur Sebastian Kurz et des écologistes. Ces derniers nient toute implication.

Le chef du gouvernement autrichien Sebastian Kurz.

« Aucun ministre ou député écologiste n’a été ni impliqué ni informé », a précisé la porte-parole à l’intégration du parti Les verts, Faika El-Nagashi, citée par Ouest-France. « Ce projet qui mélange musulmans et islamistes est le contraire de ce à quoi devrait ressembler la politique d’intégration ».

L’université a fait retirer son logo et a pris ses distances.

Les communautés religieuses autrichiennes ont fait entendre leur voix, condamnant fermement cette dérive.

« Plus jamais ça ! », s’est écrié le secrétariat général de la Conférence autrichienne des ordres religieux.

Cette carte rappelle « l’une des pires périodes de ce pays. Les fidèles sont stigmatisés et dénoncés en général et sans aucun fondement, quelque chose comme ça ne doit plus jamais se reproduire », ont dénoncé les clercs religieux à l’agence de presse catholique Kathpress.

« Dans toute l’Europe, le sentiment anti-musulman » augmente

La plus haute autorité catholique d’Autriche, le cardinal Christoph Schönborn, estime pour sa part dans les colonnes d’un journal national qu’il est « dangereux de donner l’impression que l’une des communautés religieuses fait l’objet d’une suspicion générale. Notre droit pénal est suffisamment clair pour poursuivre les tendances terroristes où qu’elles se manifestent ».

Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens et grand rabbin de Moscou, a quant à lui « exhorté le gouvernement (à) respecter les droits à la liberté d’association et de religion », au moment où « dans toute l’Europe (…) le sentiment anti-musulman » augmente.

La mosquée de Vienne, en Autriche.

La ministre de l’intégration Susanne Raab a justifié cette carte par la volonté de dévoiler des « idéologies (…) d’arrières cours » contestant « les valeurs de la démocratie libérale ».

Une bien piètre explication au moment où la police autrichienne a saisi des panneaux installés par un mouvement d’extrême droite dans différentes villes où la mention suivante était clairement lisible : « Attention! L’islam politique est près de chez vous »

En 2020, le nombre d’agressions verbales islamophobes sur internet avait augmenté de 33 % en Autriche, avec 1 402 actes recensés selon l’IGGÖ.

A lire sur le même sujet :