Catégories
Articles récents
08/12/2022
AccueilActualitesAtteinte à la laïcité : signalement record pour le mois d’octobre

Atteinte à la laïcité : signalement record pour le mois d’octobre

Le nombre d’atteintes à la laïcité à l’école est en forte hausse pour le mois d’octobre avec 720 signalements enregistrés. Le ministre de l’éducation Pap Ndiaye a publié un plan relatif à la laïcité « afin de mieux protéger la communauté éducative » et dénonce la passivité des réseaux sociaux. Le focus de la rédaction.

Ce mercredi 9 novembre, les chiffres sur les « phénomènes d’atteintes à la laïcité » sont tombés. Une publication mensuelle, depuis la mandature du ministre de l’éducation actuel, indique une hausse significative des signalements par rapport au mois dernier, passant de 313 à 720.

Les atteintes pour « port de signes et tenues religieuses » restent toujours principalement concernées avec 40% des incidents recensés. La hausse de ces atteintes aurait surtout lieu dans les collèges (52% des cas) puis les lycées (36%).

Les chefs d’établissement restent dubitatifs face à l’action du gouvernement et demandent explicitement « des textes clairs qui cadrent ce qu’est ou pas une tenue religieuse. Ce n’est pas au chef d’établissement d’être confronté à ce type de discussion là. On sait qu’aujourd’hui c’est ça qui nous met en difficulté, les textes ne sont pas suffisamment précis. »

Face à ces sollicitations et à la montée de ces phénomènes en milieu scolaire, le ministre Pap Ndiaye a dévoilé une circulaire présentant un plan laïcité pour les écoles et les établissements scolaires structuré autour de 4 axes principaux :

Sanctionner systématiquement le comportement des élèves portant atteinte à la laïcité, renforcer la protection et le soutien aux personnels, appuyer les chefs d’établissement en cas d’atteinte à la laïcité et renforcer la formation des personnels et en premier lieu celle des chefs d’établissement.

Le ministre de l’éducation présente un nouveau plan laïcité

Le réseau social TikTok pointé du doigt

Accusé de laisser libre cours à des vidéos mettant en scène des tutoriels pour contourner la loi 2004, TikTok est régulièrement invectivé. Le ministre Pap Ndiaye a reconnu, dans l’émission « Quotidien »,  qu’il était « très difficile » de lutter contre les vidéos TikTok.

« On a cette marée de vidéos qui incitent à déjouer la loi, à la contourner de façon plus ou moins habile. Nous souhaitons que les réseaux sociaux s’emparent de cette question et soient plus actifs »

Malgré la réception, fin octobre,  des représentants du réseau social « pour leur indiquer que [le ministère n’était] pas du tout satisfait de la modération », la problématique semble loin d’être solutionnée. Et la réaction disproportionnée du ministère augure d’un durcissement prévisible de la règlementation et probablement de nouvelles mesures liberticides.