Catégories
Articles récents
21/10/2021
AccueilActualitesAprès la Turquie et la Grèce, l’Algérie sous les flammes

Après la Turquie et la Grèce, l’Algérie sous les flammes

La vague d’incendies dues à de fortes chaleurs se sont multipliés dans les pays méditerranéens. Après que plus de 180 feux ont ravagé des forêts et des terres agricoles, ainsi que des zones habitées sur les côtes méditerranéennes de la Turquie, plus de 70 incendies ont ravagé la Kabylie (Algérie) causant une quarantaine de morts.

La planète brûle et elle le fait savoir. En méditerranée, la Turquie et la Grèce en ont fait les frais. Au moins 180 feux ont ravagé les forêts turques et grecques causant près d’une dizaine de morts. Une centrale thermique turque a même été délocalisée pour éviter le pire scénario sécuritaire. Aujourd’hui, c’est au tour des Algériens de Kabylie de vivre l’Enfer. Une cinquantaine d’incendies ont été déclenchés dans cette partie nord de l’Algérie, entre Sétif et Tizi Ouzou, causant la mort de 42 personnes dont une vingtaine de militaire en intervention civile de secours, et 13 blessés. Selon le Premier ministre Aïmene Benabderahmane qui s’exprimait sur Twitter, plus de 70 incendies ont éclaté dans 18 wilayas (préfectures) du nord du pays. Les villes de Bouira, Sétif, Khenchela, Guelma, Bejaïa, Bordj Bou Arreridj, Boumerdès, Tiaret, Medea, Tébessa, Blida et Skikda. Trois pyromanes ont été arrêtés selon la radio publique algérienne. Les conditions climatiques avec des températures montant à 46° et la baisse des intempéries en contexte caniculaire explique largement les conditions d’émergence de ces incendies. Pour les autorités, les incendies sont d’origine criminelle. « Cinquante départs de feu en même temps, c’est impossible. Ces incendies sont d’origine criminelle », a déclaré le ministre de l’Intérieur.