Edit Template
mardi 18 juin 2024

Une école musulmane de Valence porte plainte contre Charlie Hebdo

A Valence l'école musulmane Valeurs et Réussite

L’association Valeurs et Réussite, école de confession musulmane située à Valence, a déposé une plainte contre le journal satirique Charlie Hebdo pour diffamation suite à la parution d’un article en juillet 2022. L’article, en question, affirmait que l’école entretenait des liens avec les « Frères musulmans » et imposait le voile à des petites filles. Focus.

Reconnu comme premier établissement confessionnel musulman de la Drôme, l’école Valeurs et Réussite vient d’annoncer poursuivre le journal Charlie Hebdo suite à la parution d’un article diffamatoire en date du 21 juillet 2022.

Charlie Hebdo est donc mise en examen pour des propos diffamatoires qui aurait incité à l’annulation de la vente d’un terrain promis initialement par la préfecture de Valence.

Annulation de vente d’un terrain

Implanté dans un espace dédié au sein de la grande mosquée de Valence, l’école Valeurs et réussite accueille des élèves de CP au CM2.

L’école reproche au journal satirique d’avoir publié un article mensonger, et non sourcé, qui aurait servi comme motif pour annuler une promesse de vente d’un terrain. Le président de l’établissement, Jabri Mourad, détaille son propos :

« On reproche à Charlie Hebdo d’avoir fait un article complètement diffamatoire, ils n’ont pas vérifié leurs sources. Ils ont accusé l’école en disant que les petites filles portaient des tenues islamiques avec des voiles, que l’enseignement pointait des problèmes, que l’école aurait des liens avec les Frères musulmans …»

Désireuse de s’agrandir, l’école souhaite donc passer « sous contrat ». Le conseil municipal de Valence vote la vente, le 27 juin 2022, d’un terrain au bénéfice de l’établissement confessionnel qui sera finalement annulée le 3 octobre, officiellement pour des motifs d’urbanisme. Pour Jabri Mourad, il s’agit d’un motif « fallacieux« .

Salle de classe de l’école Valeurs et réussite – Compte facebook

Soupçon de « séparatisme »

Dès novembre 2019, l’établissement dépose une demande de passage “sous contrat”. L’inspecteur d’académie émet un avis favorable à ce changement de statut sous réserve de mise en conformité des locaux. 

Pourtant à la même période de la parution de l’article dans Charlie Hebdo, en juillet 2022, une note du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation suscite des réserves du côté de la préfecture.

La municipalité annule finalement la vente. Pour le président de Valeurs et réussite, il ne fait aucun doute que l’article est la cause de cette soudaine annulation.

« Après la parution de l’article de Charlie Hebdo, la préfète a écrit au maire lui disant qu’on faisait l’objet de la plus grande attention de la part de services de l’état au nom de la lutte contre le séparatisme. Un courrier paru le 28 juillet, une semaine après l’article de Charlie Hebdo. Ce n’est qu’après l’article que la polémique a enflé »

Le juge d’instruction confirme la mise en examen Charlie Hebdo qui fait savoir, par le biais de son avocat, ne pas voir encore eu connaissance de cette décision.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777