Edit Template
dimanche 14 juillet 2024

Une Autrichienne dit « non » à son héritage de 25 millions d’euros

Une Autrichienne dit "non" à son héritage de 25 millions d'euros Mizane.info

Héritière du grand groupe de la chimie BASF, Marlene Engelhorn, héritière d’une fortune de 25 millions d’euros après le décès de sa grand-mère, a décidé de les redistribuer elle-même. Focus.

« Derrière chaque grande fortune, il y a un grand crime », écrivait Balzac. En Autriche, une héritière d’un grand groupe national de chimie BASF, a décidé de racheter ce crime par le don. Après le décès de sa grand-mère, Marlene Engelhorn, une jeune milliardaire de 31 ans, a annoncé vouloir redistribuer cette fortune de 25 millions d’euros dans un pays où il n’existe pas d’impôts sur la succession.

Nul n’étant mieux servi que par soi-même, Marlene Engelhorn, qui milite au sein du mouvement « Tax me now » pour la taxatiuon des riches, a donc choisi 50 citoyens pour dépenser la plus grande partie de son héritage.

« L’État ne veut pas de taxes sur ce produit. Si les politiciens ne font pas leur travail et ne redistribuent pas, alors je dois redistribuer mes richesses moi-même », a-t-expliqué dans un communiqué cité par Sud-Ouest.

« Si la politique échoue, alors les citoyens doivent y faire face eux-mêmes »

Interrogée par la BBC, Marlene Engelhorn ne comprend pas que l’Autriche ne taxe pas les droits de succession. « Les super-riches, dit-elle, ne sont pas super. Ils sont juste trop riches, disait-elle il y a quelques mois. Je veux payer des impôts, pas juste pour moi mais en général. C’est dangereux pour la démocratie de laisser le pouvoir aux ultra-riches parce qu’ils ne sont pas capables de se servir de ce pouvoir dans l’intérêt public ».

L’héritière la plus philantrope du moment estime surtout qu’elle a « hérité d’une fortune sans avoir rien fait pour cela », alors que « beaucoup de gens ont du mal à joindre les deux bouts avec un emploi à temps plein en payant des impôts sur chaque euro gagné grâce à leur travail ». « Je considère cela comme un échec de la politique, et si la politique échoue, alors les citoyens doivent y faire face eux-mêmes », a-t-elle ajouté sur la BBC.

Pour montrer l’exemple et agir politiquement en faveur de cette taxation, Marlene Engelhorn a ainsi choisi au hasard dix mille citoyens autrichiens ce mercredi 10 janvier par invitation. 50 personnes de cet échantillon seront choisies, « avec 15 membres suppléants également sélectionnés en cas d’abandon ».

Au terme de réunions rémunérées à 1200 € le week-end, les participants devront proposer des solutions pour dépenser cette somme « dans l’intérêt de la société dans son ensemble » pour utiliser 90 % de cet argent.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777