Edit Template
vendredi 01 mars 2024

Un homme condamné pour avoir agressé et injurié un jardinier de « bougnoule »

tribunal créteil

Le septuagénaire, qui avait blessé d’un coup de cutter un jardinier après l’avoir traité de « bougnoule », a été déclaré ce lundi coupable de « violence avec usage d’une arme » et « injure raciste » par le tribunal de Créteil. Il a également été condamné à un an de prison ferme sous bracelet électronique et devra payer 5000 euros à la victime. Explications

Des images insoutenables, accompagné d’une vidéo virale, avaient défrayé la chronique sur les réseaux sociaux. Le 17 novembre 2023, Mourad, jardinier à Villecresnes (Val de Marne) était sauvagement agressé d’un coup de cutter à la gorge par un homme de 76 ans après l’avoir insulté de « sale bougnoule ».

Ce lundi 15 janvier, le septuagénaire a été déclaré coupable « violence avec usage d’une arme » et « injure non publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion » par le tribunal de Créteil. Une victoire amère pour la victime qui espérait « la requalification en tentative de meurtre »

Entailler sur 10 centimètres de longueur à la gorge

Le tribunal de Créteil vient de déclarer un septuagénaire coupable de « violences volontaires » et « d’injures racistes ». L’homme de 76 ans avait attaqué au cutter un jardinier et proféré des insultes racistes à son encontre. La victime avait été entaillé à la gorge sur dix centimètres de longueur et s’était vu prescrire 15 jours d’ITT.

Le 17 novembre 2023, Mourad, jardinier de 29 ans, travaillait avec deux collègues quand un homme arrive en voiture. Le septuagénaire s’était plaint que la camionnette du jardinier bloquait la sortie d’une impasse. Après plusieurs tentatives d’apaisement, l’homme porte un coup de cutter au menton de Mourad après l’avoir traité de « sale bougnoule ».

L’image de la blessure et la vidéo de la scène filmée par le jardinier, publié sur le site StreetPress, deviendra virale sur les réseaux sociaux.

Le bras armé d’une idéologie raciste

Outre la déclaration de culpabilité du tribunal de Créteil, l’homme de 76 ans a été condamné un an de prison ferme sous bracelet électronique et à une amende 5 000 euros de compensation à la victime. Durant l’audience, Mourad, très ému, a décrit le traumatisme de sa blessure qui a nécessité « 76 points de suture » causé par un homme du même âge que sa « grand-mère » :

« Ils m’ont recousu, j’ai eu des agrafes, 76 points de suture (…)  Il a 76 ans, l’âge de ma grand-mère, jamais je ne me suis dit qu’il aurait mis un coup de cutter »

Le septuagénaire a dit regretter « un mouvement de colère ». Pour l’avocat de la victime, il n’y a aucun doute sur le racisme avéré du prévenu. « Cette idéologie, il en est aussi la victime, avant d’en être le bras armé » a précisé Me Mourad Battikh.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777