Catégories
Articles récents
18/09/2021
AccueilActualitesTags islamophobes : à Dar Ennour, «les étudiants étaient choqués et paniqués»

Tags islamophobes : à Dar Ennour, «les étudiants étaient choqués et paniqués»

Institut Dar Ennour, à Martigues. © DR

Centre de formation rattaché à l’Institut Al Ghazali de la Mosquée de Paris, l’Institut Dar Ennour situé à Martigues dans les Bouches-du-Rhône a été endommagé par une litanies de propos racistes et islamophobes tagués sur l’édifice. “Les étudiants étaient choqués et paniqués” a déclaré le directeur du centre, Azeddine Djaghballou.

La montée grandissante de l’islamophobie en France a été une nouvelle fois confirmée à Martigues dans les Bouches-du-Rhône. L’Institut Dar Ennour, un centre de formation des imams relié à l’Institut Al Ghazali de la Mosquée de Paris, a été la cible de nombreux tags racistes et islamophobes.

“Arabes dehors” ,”Musulman=porc”, “Charlie Hebdo”, “Samuel Paty” : la liste des inscriptions racistes et islamophobes retrouvées dimanche matin par les responsables du centre est longue et elle a choqué.

“Nous sommes un peu sous le choc de cette mauvaise surprise”, a réagi Azeddine Djaghballou, le directeur de l’Institut. “Je n’ai même pas eu envie de lire les inscriptions”, a-t-il ajouté, précisant que “les étudiants étaient choqués et paniqués”, à leur arrivée à l’Institut.

Une enquête a été ouverte par la police scientifique qui a notamment effectué des analyses sur une poubelle déplacée.

Les responsables de l’Institut Dar Ennour ont néanmoins joué la carte de la sérénité : “Nous restons paisibles car des choses plus graves se passent. Le bien-vivre ensemble reste notre objectif et ce genre de geste est celui d’une petite minorité” , a déclaré le directeur de l’institut à nos confrères de la Provence.

© Institut Al Ghazali.

Le maire de Martigues, qui a fait le déplacement, a condamné fermement ces agissements. “Je condamne avec la plus grande fermeté ces agissements stupides et insensés. Je veux rappeler que dans notre ville et dans notre République ni les injures ni les menaces n’ont leur place” a déclaré l’élu, cité par france3-regions/francetvinfo.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a lui aussi condamné ces inscriptions dans un tweet, évitant soigneusement les termes de racisme ou d’islamophobie, et préférant parler de “dégradations inacceptables”.

La piste de groupuscules d’extrême-droite reste privilégiée. Des logos appartenant à ces groupes ainsi qu’à des groupes anarchistes, ont été taggués sur les murs de l’institut.

L’institut Dar Ennour est un centre de formation des imams. 18 cadres religieux suivent actuellement son enseignement.

A lire aussi :