Edit Template
vendredi 24 mai 2024

Susana Muhamad, ministre colombienne : « Mon nom est le produit d’un processus historique »

Susana Muhamad

Susana Muhamad est l’actuel ministre de l’Environnement, et du Développement durable, en Colombie. Elle porte un patronyme, d’origine palestinienne, qui a orienté et façonné son engagement politique. Elle est considéré comme l’une des 25 femmes les plus influentes, d’après Reuters, dans la lutte contre le changement climatique. Portrait.

D’abord sujet de curiosité, durant son enfance dans la capitale colombienne Bogotá, le nom de famille de Susana Muhamad, est devenu plus tard un rappel constant d’un héritage historique fièrement assumé.

L’actuel ministre et écologiste colombienne, María Susana Muhamad González, détonne par un patronyme, plutôt rare dans le pays, transmis par un grand-père musulman palestinien arrivé en Colombie en 1925.

Des origines palestiniennes qui l’ont aidée à se façonner politiquement et humainement.

Le produit d’un processus historique

Devenu la toute première ministre d’origine palestinienne en Colombie, Susana considère ce « détail » historique comme très « important » personnellement. Bien que son grand-père soit décédé lorsqu’elle n’avait que 6 ans, son origine a contribué inconsciemment à orienter la trajectoire de l’écologiste colombienne.

C’est d’ailleurs pour mieux cerner et comprendre ses origines familiales, que la ministre s’est rendue en Palestine en 2009 pour visiter la ville natale de son grand-père et « répondre aux questions » qu’elle se posait sur le poids de son nom.

« Je voulais juste aller visiter les lieux et mieux comprendre, mais quand je suis arrivée, j’ai trouvé là-bas toute une famille. C’était très surprenant parce que c’était intense »

Fouler le sol de la patrie de ses ancêtres et rencontrer sa famille éloignée lui ont permis de « réalisé que ce n’était pas seulement un nom de famille mais le produit d’un processus historique. Je suis impliquée dans ce processus historique. »

La cause palestinienne en héritage

Susana Muhamad est aujourd’hui un élément important du cabinet du président colombien Gustavo Petro, premier dirigeant socialiste en Colombie et ardent défenseur de la cause palestinienne.

Une cause qui lui est forcément très chère. Avant d’être nommée ministre, alors secrétaire générale à la mairie de Bogotá, elle n’hésita pas à hisser le drapeau palestinien sur la place Bolívar au centre de Bogotá.

Récemment incluse dans une liste, élaborée par Reuters, recensant les 25 femmes les plus influentes dans la lutte contre le changement climatique, Susana Muhamad se considère comme une militante active de la cause palestinienne.

« J’essaie de pousser ce gouvernement en interne – je ne peux pas le faire en externe – à avoir une position forte dans ses relations internationales concernant les demandes de la nation palestinienne et, espérons-le, à dénoncer les violations d’Israël »

En mai dernier, elle a célébré la décision du conseil municipal de Bogotá de renommer une rue de la capitale « rue de l’État de Palestine ».

Ibrahim Madras

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777