Catégories
Articles récents
26/06/2022
AccueilActualitesSefen Guez Guez : « Le temps joue en faveur de la mosquée de Pessac »

Sefen Guez Guez : « Le temps joue en faveur de la mosquée de Pessac »

Une centaine de personnes se sont rassemblés à proximité du Conseil d’Etat à Paris en soutien à la mosquée de Pessac à proximité du Conseil d’Etat. Maître Guez Guez qui représente la mosquée Al Farouk a expliqué à Mizane.info pourquoi le report de la décision joue en faveur de l’association gérant la mosquée.

Malgré la pluie, ils étaient bien là ! A l’appel de la mosquée al Farouk de Pessac, une centaine de personnes ont fait le déplacement devant le Palais Royal. A 10h30 ce matin, le Conseil d’Etat examinait en appel du ministère de l’Intérieur la décision prononcée par le tribunal administratif de Bordeaux le 23 mars.

Une décision annulant la fermeture décidée par la préfecture de Gironde. Le tribunal avait estimé que les charges incriminées n’étaient pas fondées sur des éléments de preuve. Le ministre de l’intérieur a fait appel de cette décision.

Dans l’attente, les musulmans de Pessac qui ont fait le déplacement sous la pluie restent mobilisés. Les responsables du rassemblements ont manifesté leur mécontentement après que les forces de l’ordre aient décidé de déplacer d’une centaine de mètres le lieu du rassemblement, place André Malraux.

« On accepte à contrecœur cette dérogation, a déclaré Abdulrahmane Ridouane. Malgré tout, « Les musulmans de Pessac sont déterminés à faire valoir leurs droits dans la République. On est persuadé que le droit est de notre côté », a poursuivi le responsable du Rassemblement.

Deux cars ont fait le voyage de nuit de Bordeaux à Paris pour transporter la délégation de musulmans de Pessac.

Départ de Bordeaux de la délégation de musulmans de Pessac. © Sefen Guez Guez.

Quelle sera l’avis du Conseil d’Etat ? La réponse devrait être prononcée le vendredi 22 mars.

Un délai d’une semaine jugée favorablement par maître Sefen Guez Guez, l’avocat de la mosquée la Farouk. « Ce délai va permettre de justifier que toutes les mesures ont bien été prises notamment sur les réseaux sociaux, a-t-il confié à la rédaction de Mizane.info. »

Un report qui a probablement agacé le ministère de l’Intérieur qui s’attendait à la clôture de l’instruction ce mercredi. « Le temps joue en faveur de la mosquée de Pessac, ajoute maître Guez Guez, puisque chaque jour qui passe démontre qu’il n’y a rien à reprocher à cette association qui justifierait qu’on prenne une telle décision de fermeture puisque l’ordre public n’est pas troublé par le maintien de l’association. «