Catégories
Articles récents
24/10/2021
AccueilChroniqueRamadan, le chemin intérieur

Ramadan, le chemin intérieur

Ecrivain, auteur de « Semeur d’émotions », Mohamed Ben Ouirane nous livre ses réflexions sur le Ramadan et ses trois étapes dans une courte chronique sur Mizane.info.

Le temps passe et souvent il file; c’est pourquoi il est nécessaire de le remplir de sens et de bienfaits. Parmi lesquelles, la prière, le culte, le rappel. Le ramadan est l’occasion de se retrouver dans cet aspect de la religion. Si le « bon comportement » est quasi-essentiel (et j’ai essayé d’écrire à ce sujet, à maintes reprise) aucune fondation ne peut tenir sans ses bases. Les bases de l’islam, ce sont ces piliers émanant du dogme (la aquida).

Le dogme est une fontaine d’où jaillissent les actes d’adoration (que sont la prière; le dhikr, l’aumône, le pélérinage, etc)

Il ne faut alors pas oublier que les bases ne sont pas ceux que l’on montre à autrui par ostentation (riya), mais elles sont ce que l’on construit dans le silence de sa vérité et celui de la prière.

Ce cadeau, mois durant lequel le Texte sacré fut descendu, se divise en trois moments qu’il faut essayer de se rappeler selon un hadit qui dit:
« Son début est une miséricorde (rahma), son milieu une expiation (maghfira) et sa fin une préservation contre le Feu »(itqa).

Dans le jeûne, le plus important n’est pas le rapport à l’autre, mais d’abord, le rapport à soi. C’est un acte invisible qui ramène à une méditation.

Le ramadan est l’occasion de re(venir) au livre sacré car il purifie (aussi) des pensées négatives accumulées au fil de l’année et ainsi s’en libérer.

Un mois « spécial »

Il y’a trois critères qui prouvent que c’est un mois « spécial »:

C’est le seul mois cité ainsi « Ramadane » dans le Livre, sa particularité est (donc) soulignée.

C’est un mois de jeûne (saoum), le seul mois où l’on jêune 30 jours.

Enfin, il contient laylate el qadr (où la nuit du destin) (« khairone min alfi chahr » c’est à dire qui « équivaut à mille mois »)

Un acte du cœur

Le jeûne est un acte invisible, c’est un acte du cœur. Personne ne peut voir si l’on jeûne où pas vu qu’il s’agit d’une privation (personnelle) Le jeûne est un marqueur, un évènement hors-du-commun.

Le jeûne est une tradition que l’on retrouve dans toutes les spiritualités du monde et de tout temps. Dans la lignée d’Adam, que la paix soit sur lui, jusqu’à la dernière Révélation, tous les prophètes ont jeûné. En clôturant la Religion par la dernière révélation, l’islam contient le jeûne le plus en harmonie avec la nature humaine.

Enfin, le jeûne est moyen de lutter contre les penchants et les mauvaises habitudes. Il élimine, diluent l’inutile du corps, progressivement, renforce l’esprit.

Organiser son quotidien

Cet évènement est un moyen de changer ses habitudes par rapport à ses projets. Le ramadan est le moment de faire le point. Qu’est ce qui a de la valeur ? Est-ce que mon souci est « matériel » ou « spirituel »?

C’est le moment de changer ce qu’on fait tous les jours.

Comment je contribue à ma communauté (umma) et quelle influence j’ai dans la société ?

Changer ses habitudes, c’est (re)trouver une force, c’est raisonner autrement.

Le ramadan est l’évènement de l’année qui donne un élan intérieur et extérieur.

Mohamed Ben Ouirane