Edit Template
vendredi 14 juin 2024

Qatar : Nabil Ennasri et Jean-Pierre Duthion mis en examen pour ingérence étrangère

Qatar Nabil Ennasri

Le lobbyiste et consultant Jean-Pierre Duthion ainsi que l’auteur Nabil Ennasri ont été mis en examen, mercredi soir, pour des soupçons de corruption et trafic d’influence au profit de puissances étrangères dont le Qatar. Au terme de 48 heures de garde à vue, le premier est ressorti libre sous contrôle judiciaire tandis que Nabil Ennasri a été placé en détention provisoire. Mizane info fait le point.

Tout est parti d’une plainte de BFMTV et d’une enquête internationale, lancée mi-février, du collectif de journalistes Forbidden Stories, à laquelle ont contribué Radio France et Le Monde. L’enquête portait sur des soupçons d’ingérence étrangère en France notamment au profit du Qatar.

Une procédure a été ouverte par le Parquet national financier (PNF) et confié à deux juges d’instructions. Deux personnalités ont, pour le moment, été mis en cause dans le cadre de l’enquête : Jean-Pierre Duthion et Nabil Ennasri.

L’ombre du journaliste Rachid M’Barki

L’enquête prend sa source principalement dans l’affaire ayant abouti à l’évincement de l’ex-journaliste de BFMTV Rachid M’Barki. Il avait été, entre autre, accusé de diffuser dans ses journaux,, une douzaine de brèves illustrées en images en faveur du Qatar ou du Sahara occidental.

Le journaliste avait admis avoir fait passer à l’antenne des images fournies par son informateur Jean-Pierre Duthion. Le nom du consultant Jean-Pierre Duthion est ressorti une seconde fois en février 2022 lors d’une intervention à l’Assemblée nationale de l’élu écologiste Hubert Julien-Laferrière, qui avait vanté, à la demande du lobbyiste, le LimoCoin, une cryptomonnaie qui s’est avérée être une escroquerie.

Le consultant Jean-Pierre Duthion

Le domicile de Jean-Pierre Duthion avait alors été perquisitionnés le 27 septembre dernier. Il a donc été placé sous contrôle judiciaire, ce mercredi, et mis en examen pour abus de confiance, corruption, trafic d’influence d’agent public et blanchiment de fraude fiscale aggravée. Ses avocats, Robin Binsard et Guillaume Martine, ont réagi :

« Jean-Pierre Duthion repart libre de cette série d’auditions et attend désormais que l’information judiciaire aboutisse à sa mise hors de cause. Les infractions qui lui sont reprochées sont vivement contestées. »

Nabil Enassri, agent d’influence pour le Qatar ?

L’auteur de plusieurs ouvrages sur le Qatar est pour sa part soupçonné, selon l’information judiciaire, d’être un agent d’influence au profit de la monarchie qatarie, notamment au moment de la Coupe du monde de football. Les enquêteurs « soupçonnent un lien » et des versements d’argent entre le politologue Nabil Ennasri et Jean-Pierre Duthion.

L’auteur et politologue Nabil Ennasri

Selon son avocat, Me Yassine Bouzrou, Nabil Ennasri « fait pour l’instant usage de son droit au silence ». Le politologue – pourtant régulièrement invité dans les médias – est principalement mis en cause pour « abus de confiance », « corruption et trafic d’influence d’agent public » et « blanchiment de fraude fiscale aggravée ».

Contrairement à Jean-Pierre Duthion, ressorti libre à l’issue de la garde à vue, Nabil Ennasri a été placé en détention provisoire. Une décision requise par le Parquet national financier (PNF).

L’enquête cible également les activités d’une société israélienne, surnommée « Team Jorge », spécialisée dans la désinformation au profit de différents clients dont des Etats.

Selon certaines sources, Nabil Ennasri pourrait avoir été ciblé dans le cadre d’un contentieux entre lobbyistes émiratis et qataris. Le contentieux franco-marocain aurait pu également peser dans la balance judiciaire.

En juillet dernier, Mediapart révélait déjà le rôle joué par Abu Dhabi dans le financement d’une campagne visant 200 personnalités françaises qualifiées à tort d’islamistes proches des Frères musulmans.

Lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777