Catégories
Articles récents
04/12/2020
AccueilActualitesNice : tristesse et consternation chez les musulmans de France

Nice : tristesse et consternation chez les musulmans de France

L’odieux attentat qui a causé la mort de trois personnes à la basilique Notre Dame de l’Assomption à Nice a provoqué une avalanche de condamnations et de consternations dans la communauté musulmane française. Mizane.info publie quelques-unes de ces réactions officielles.

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) était le premier à s’exprimer après l’effroyable assassinat de trois catholiques à Nice.

« Le CFCM condamne avec la plus grande vigueur l’attentat terroriste qui a visé ce matin la basilique Notre-Dame de Nice faisant trois morts et plusieurs blessés. Le CFCM présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et à leurs proches et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. En signe de deuil et de solidarité avec les familles des victimes et les catholiques de France, le CFCM appelle les musulmans de France à annuler toutes les festivités du Mawlid, commémorant la naissance du Prophète Muhammad (PBSL). Le CFCM appelle également les responsables musulmans à fermer leurs mosquées jusqu’à nouvel ordre, dès ce soir après la prière de la nuit et de faire de ce dernier moment de prière l’occasion d’un hommage et d’un recueillement en la mémoire des victimes. »

Pour Musulmans de France, « les églises, les temples, les mosquées et tous les lieux de culte sont des lieux de prières, de recueillement et de fraternité. C’est un crime abject et absolument inadmissible que d’y faire couler le sang au nom de Dieu. Nos cœurs sont avec nos frères et sœurs chrétiens en ces moments très douloureux. »

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) dénonce une “brutalité terroriste (qui) touche à nouveau notre pays, cette fois dans un lieu de culte et de recueillement. Le CCIF condamne cet attentat horrible. Nous devons sortir au plus vite de cette déferlante de violence et de barbarie qui touche la France. Dans ces moments de douleur et de déchirement, nos pensées sont auprès des familles des victimes, de leurs proches, de l’ensemble de nos concitoyens, ainsi que toutes les personnes mobilisées dans ce contexte d’épreuve nationale.”

La Coordination contre le Racisme et l’islamophobie s’est aussi associé à la communauté chrétienne et nationale pour dénoncer avec la plus grande fermeté l’attaque abjecte et odieuse contre les fidèles de la Basilique Notre Dame de l’assomption à Nice. »

« Notre condamnation est de principe car rien ne peut justifier qu’on s’attaque aux personnes ni aux lieux de culte. S’attaquer à la communauté nationale, à une église, une mosquée, une synagogue, un temple ou toute autre institution, c’est s’attaquer aux fondements même de notre République. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes. En attendant de connaître les motivations de cette attaque inhumaine, la Coordination contre le Racisme et l’islamophobie réitère son appel à la retenue et à l’apaisement pour préserver la cohésion nationale. »

La Plateforme Les Musulmans a également exprimé son soutien aux familles des victimes dans  un communiqué.

Le Milli Görus (CIMG France), principale organisation musulmane turque de France, a déclaré par la voix de son secrétaire Général Fatih Sarikir, sa « consternation » et sa « tristesse » condamnant « avec fermeté l’attentat terroriste qui a pris pour cible les fidèles de la basilique Notre-Dame de Nice faisant trois morts et plusieurs blessés. »

« La CIMG France tient à exprimer son total soutien, sa compassion et sa solidarité aux familles touchées par cette tragédie, à la communauté Catholique de France et à l’ensemble de la nation qui vient d’être touchée par cette terrible épreuve. »

Un message de soutien qui arrivait en même temps que celui du ministère des affaires étrangères turques qui a exprimé sa solidarité avec le peuple français.

Abdelmonaïm Boussena.

« Nous condamnons fermement l’attaque qui a été commise aujourd’hui […] et présentons nos condoléances aux proches des victimes. Il est clair que ceux qui ont commis une telle attaque sauvage dans un lieu de culte sacré ne peuvent s’inspirer de quelque valeur religieuse, humaine ou morale que ce soit » publiait le ministère qui a aussi exprimé sa « solidarité avec le peuple français face au terrorisme et à la violence ».

L’imam Abdelmonaïm Boussena, très suivi sur les réseaux sociaux, a rédigé ces mots. « Encore. Encore des vies fauchées. Des familles endeuillées. Des esprits horrifiés. Des cœurs troublés. Et puis des mots. Des mots jamais assez forts, jamais assez riches, jamais assez expressifs, mais toujours nécessaires. Toutes mes condoléances aux familles des victimes. L’islam ne cautionne certes pas cette barbarie. Qu’Allah préserve Sa créature. »