Edit Template
lundi 22 avril 2024

Médine : « Les polémiques, on ne les gère pas, on les provoque »

Médine : « Les polémiques, on ne les gère pas, on les provoque » Mizane.info
Médine. © Thomind.

Le rappeur du Havre sera en concert à Évreux ce vendredi 10 février. Il présentera son dernier album Médine France. Retour sur la carrière d’un météore du rap français.

Il s’appelle Médine Zaouiche, plus connu sous le nom de scène de Médine. Né le 24 février 1983 au Havre, Médine est un rappeur français. Sa page Wikipédia nous indique son nom, sa date de naissance et même la localisation de son studio et label discographique Din records à Gonfreville-l’Orcher, près du Havre. Mais ce qu’est l’âme et le moteur artistique de Médine, sa page wiki ne saurait le dire.

Médine : « J’ai vu des populations entières délaissées »

« Toute ma jeunesse s’est faite dans les années 1990, raconte-t-il à la Dépêche d’Evreux, ville où il se produit vendredi en concert à la scène du Kubb. Localement, j’ai vu la mairie du Havre basculer de gauche à droite. J’ai vu la différence de traitement pour les quartiers populaires et pour l’éducation. J’ai vu les manquements, les préoccupations tournées vers les électeurs. Or les quartiers populaires sont caractérisés par l’abstention, par le fait que beaucoup de gens ne sont pas inscrits sur les listes électorales. J’ai vu des populations entières délaissées, des stigmatisations grandir, des blessures historiques ressurgir du fait de la pauvreté, de la misère sociale. Tout ça, je l’ai vécu au moment de mon adolescence. Je me suis politisé à ce moment-là. Ça s’est forcément répercuté sur mon écriture, sur mon art. »

Une âme nordiste agitée, un corps marqué par la mémoire des quartiers : il n’en faut pas plus, et pas moins pour faire naître un artiste de la trempe de Médine. La boxe dans le sang, Médine l’hérite d’un papa, immigré algérien qui lui enseignera l’art d’esquiver les coups et de boxer les idées. De sa mère sans aucun doute l’assistance et l’amour qui traverseront tous ses textes. Et ce regard surgi de l’enfance qui ne le quittera plus.

Un Terrien au Havre

Dans son dernier album Médine France, l’artiste engagé laisse plus de place à ses états d’âme. « J’avais envie de me recentrer sur quelque chose de plus personnel, confie-t-il. C’est mon regard, ma façon de m’enraciner, mon autocritique, ma critique de la société aussi. »

Enraciné dans son Havre français, Médine est un produit de la société française, de son histoire, de ses déracinements, et l’assume sans complexe. Mais Médine est aussi un citoyen du monde, un authentique humaniste qui voit dans le regard de l’autre son frère et sa sœur terrestre. Au slogan méprisant que la société lance à l’homme du no man’s land, « T’es rien ! », il répond avec bienveillance, « oui, Terrien, je suis ».

Médine en concert à Sevran. © Monsieurnas

Aux naufragés en quête de refuge, il dédie un morceau de son album à travers l’histoire de Yasser, un jeune Soudanais.

« Je suis tombé a posteriori sur les témoignages des survivants de ce naufrage (le naufrage d’une embarcation au large de Calais, ayant entraîné la mort de 27 personnes, en novembre 2021, ndlr) . Je me suis senti coupable, parce que je n’en avais pas entendu parler aussitôt. Et parce que j’habite en bord de Manche, que je connais la situation migratoire. Je vois les associations de terrain militer. J’ai voulu sensibiliser la population à ce phénomène : des personnes qui quittent leur lieu de vie pour essayer de rejoindre un autre endroit, et qui perdent la vie dramatiquement, explique Médine. C’est aussi une façon de réhumaniser ces personnes. »

La ceinte alliance laïque contre Médine

Médine le rescapé. Écrire au vitriol sur une réalité violente vous crée des ennemis. Et en amour comme en inimitié, Médine le généreux ne compte pas ses ennemis. Depuis Don’t laïk, et le concert annulé au Bataclan, la ceinte alliance laïque ne l’a plus lâché. Et ne lui pardonne pas sa liberté de penser.

« Les polémiques, on ne les gère pas, on les provoque. Elles débusquent les gens. C’est à ça que ma musique sert : à parler de sujets douloureux, à transgresser, à être borderline, à bousculer l’intelligentsia, à mettre en exergue les contradictions des députés, des partis politiques, des courants de pensée… la musique sert à ça. » Dont acte.

Et l’art dans tout ça, Médine. A quoi ça sert ?

« Je conçois cette musique comme je conçois l’art en général ; avec beaucoup de subversivité et de provocation. Pour moi, si l’art ne provoque pas, s’il n’est pas subversif, ce n’est plus de l’art : c’est du divertissement. »

L’appel du port 

L’appel de la mer, Médine l’entend en permanence. Et de racheter la réputation usurpée du Havre, il n’en fallait pas plus pour que soit engendrée « La puissance du port du Havre ».

« Ça nous a collé aux baskets longtemps, cette image de ville un peu maussade et de mauvais goût, commente Médine. L’idée de ce morceau, c’est une vengeance sur l’histoire : se réapproprier des codes négatifs pour en faire du positif. »

Infos pratiques :

Après Evreux, c’est à Auxerre que se produira Médine le 3 mars, au Silex. Retrouvez toutes les dates des concert de Médine et réservez votre entrée sur seetickets.com.  

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777