Catégories
Articles récents
30/01/2023
AccueilPolitiqueMacron : 19 millionnaires dans le gouvernement d’Elizabeth Borne

Macron : 19 millionnaires dans le gouvernement d’Elizabeth Borne

Macron : 19 millionnaires dans le gouvernement d'Elizabeth Borne Mizane.info

Depuis 5 ans, les revenus foncier et financier de 19 des 41 ministres français avoisinent les 2 millions € par personne. Un scandale à l’heure où une politique énergétique et fiscale restrictive associée à une explosion de la pauvreté a plongé le pays dans un sinistre sans précédent depuis 1945. Zoom sur le train de vie des millionnaires de la République.

La publication des déclarations d’intérêts et de patrimoine du gouvernement le 1er décembre par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en a fait sans doute fait bondir plus d’un. D’après les informations analysées et publiées par Le Monde, 19 ministres du gouvernement d’Elisabeth Borne sont millionnaires et possèdent « un patrimoine net moyen de 1,9 million d’euros – et 1,5 million d’euros en retranchant les dettes ». « Ce qui les place, pour leur grande majorité, dans les 10 % des Français les plus riches, et au-dessus de la moyenne du gouvernement d’Edouard Philippe de 2017 ». Ceci sur la période 2017/2021.

Franck Riester, un patrimoine à 11 millions €

La fortune des ministres a été analysée selon deux volets : foncier et financier. 52 % du patrimoine des ministres vient de la propriété immobilière.

Certains ministres n’ont rejoint le gouvernement du président Macron qu’après 2017, leurs revenus très élevées provenant de placement d’actions, d’investissements ou de salaires très élevés dans le secteur privé.

La moyenne mensuelle ou annuelle de ces revenus étant calculés sur 5 ans, ne permet donc pas de connaître la part de la rémunération précise attribuée à la fonction ministérielle. A l’exception des ministres présents depuis 2017 comme par exemple Gérald Darmanin.

Franck Riester, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, remporte la palme du plus important patrimoine à 48 ans avec près de 11 millions d’euros. A l’autre spectre, Charlotte Caubel, la secrétaire d’Etat chargée de l’enfance, 50 ans, possède moins de 30 000 euros, selon le quotidien français.

Dupond-Moretti : 3 millions en 5 ans !

Sur le plan financier, le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, culmine avec « plus de 3 millions d’euros de rémunération en cinq ans, notamment dans la période précédant son entrée au gouvernement (2020), grâce à ses activités d’avocat, les droits d’auteur de ses livres et ses prestations au théâtre. » Soit 51 407 €/mois. 

Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des sports, a détenu près de 3 millions d’euros en cinq ans « grâce à ses postes de direction chez Axa, Carrefour et à la Fédération française de tennis », précise Le Monde. Ce qui fait 48 965 €/mois.

La lecture des revenus mensuels offre quelques autres surprises. Elizabeth Borne alors qu’elle est Première ministre n’a touché que 8 347 €/mois (2017/2021), derrière le ministre de l’Intérieur (11 144 €), Marlène Schiapa (10 355 €) ou Olivier Véran (9 547 €). Gabriel Attal a perçu 7 240 €/mois et Pap Ndiaye a touché 5608 €. Dominique Faure, chargée des collectivités territoriales, a le revenu le plus bas à 2 175 €/mois.

Sur le patrimoine immobilier, le césar revient à Dominique Faure, ministre déléguée chargée des collectivités territoriales et de la ruralité, qui possède, (avec sa famille), cinq maisons, deux appartements et des terres agricoles.

Le bouclier financier du gouvernement Borne

19 ministres millionnaires sur 41, 93 % de ministres propriétaires (à l’exception de Gabriel Attal, Charlotte Caubel et Hervé Berville). Le gouvernement Borne n’est clairement pas à l’image de la France. Sur le plan immobilier, 60 % de Français seraient propriétaires. Sur le plan financier, l’abîme est bien plus parlant. La moyenne des revenus mensuels des ministres se situe à plus de 11 000 euros par mois, ou 135 000 euros par an (net). En 2019, la moyenne du revenu mensuel des Français était de… 1837 € !

Les actifs financiers, pour leur part, «représentent « 45 % du patrimoine des membres du gouvernement. » « Vingt ministres détiennent des placements (plan d’épargne en actions, comptes titres, actions de société, etc.) et vingt-cinq sont titulaires d’une assurance-vie », écrit le quotidien français.