Edit Template
lundi 27 mai 2024

L’institut du monde arabe (IMA) met la Palestine à l’honneur

Institut du Monde arabe

Jusqu’au 19 novembre, l’Institut du monde arabe met à l’honneur la Palestine avec une série d’expositions intitulée « Ce que la Palestine apporte au monde ». Autour de trois grandes expositions, plusieurs évènements culturels apporteront une visibilité artistique de la Palestine. Ateliers, films, documents, rencontres…Une riche programmation en perspective. Tour d’horizon.

L’évènement est ouvert à tous depuis le 31 mai et restera libre d’accès durant six mois. L’Institut du monde arabe se met donc à l’heure palestinienne avec sa nouvelle exposition : « Ce que la Palestine apporte au monde ».

C’est l’écrivain Élias Sanbar qui a assuré le commissariat général de l’exposition qui se déroule à L’Institut du monde arabe à Paris jusqu’au 19 novembre. L’ambition est de montrer le monde en Palestine et montrer la Palestine au monde.

« L’énergie de l’exposition est tournée vers l’avenir d’une culture vivante, trop souvent masquée par le conflit. On a eu l’occasion d’avoir un lieu et une période de 6 mois pour montrer la vitalité artistique palestinienne. De grandes expositions de cet ordre ont déjà été proposées dans d’autres pays, comme aux États-Unis, en Italie, en Espagne, mais jamais en France. »

L’exposition divisée en plusieurs thèmes

La topographie adoptée par l’évènement est envisagée en plusieurs thèmes artistiques :

Les arts plastiques, avec la collection constituée de donations, qui sera exposée dans le futur musée national d’art moderne et contemporain de la Palestine. 400 œuvres provenant de dons d’artistes, réunies à l’initiative de l’écrivain et ancien ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco, Elias Sanbar.

La poésie, avec la vidéo d’une longue épopée que Mahmoud Darwich déclame lui-même d’Une nation libre pendant 1h20 : « Éloge de l’ombre haute ». Les vers du poète feront écho avec les œuvres exposées pour évoquer l’exil.

L’atelier de création d’œuvres d’art digitales avec le projet du Musée virtuelle Sahab (Musée des nuages), conçu par le collectif gazaouis Hawaf. Puis enfin, la photographie.

Montrer la vitalité artistique palestinienne

« Images de Palestine : une terre sainte ? Une terre habitée », cette exposition photographique est un face à face entre un fonds inédit d’images colorisées du XIXe siècle et une sélection d’œuvres de photographes palestiniens contemporains. Elias Sanbar explique :

« La question de l’image est d’autant plus importante que pendant des décennies, on a dit aux Palestiniens qu’ils n’existaient pas, qu’ils étaient invisibles »

Enfin, une exposition consacrée aux documents historiques sera à l’honneur avec l’exposition sur « Les Valises de Jena Genet » qui aborde la relation unique et signifiante de l’auteur avec les Palestiniens.

En partenariat avec l’IMEC, l’évènement dévoile des documents inédits que Jean Genet emmenaient partout avec lui dans deux valises. Ces documents se rapportent aux causes que Genet a soutenues dont nombre d’entre eux témoignent de son engagement auprès des Palestiniens.

A lire aussi :

Plus d’informations sur Institut du Monde Arabe.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777