Catégories
Articles récents
20/09/2020
AccueilActualitesLes électeurs d’une ville canadienne disent NON à un cimetière musulman

Les électeurs d’une ville canadienne disent NON à un cimetière musulman

Un référendum organisé dimanche 16 juillet à Saint-Apollinaire dans une petite ville canadienne de 6000 habitants devait statuer sur la construction ou non d’un cimetière musulman. Les électeurs ont voté non à une infime majorité de… trois votants.

La nouvelle a interpellé la presse locale canadienne. Dans la commune de Saint-Apollinaire, à 35 kilomètres au sud-ouest de Québec, un corps électoral de 49 personnes morales habilitées à se prononcer au cours d’un référendum local sur la construction d’un cimetière musulman, ont voté non à une courte majorité de 3 votants. De quoi ulcéré les représentants du culte musulman ainsi que le maire de la ville favorable au projet.  « Je suis déçu. On ne savait pas qu’elle serait le résultat. J’espérais honnêtement que cela passe », a ainsi déclaré le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet. « Ils n’en ont pas assez parlé. Ils ne sont pas au courant. Ils ne connaissent pas ces gens (les musulmans) » a ajouté l’élu dans les colonnes de La Presse canadienne.

Retour à la case départ

Le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet.

Du côté du Centre culturel islamique de Québec, l’émotion et une grande frustration étaient de mise. « On ne peut pas céder pour une poignée. Ils ont le pouvoir de ne pas aller en référendum, donc si cela on peut le faire appliquer, pourquoi ne pas le faire ? », a réagi son secrétaire, Mohamed Kesri.  « Je suis un peu déçu, c’est normal. Comment voulez-vous que 19 (personnes) viennent arrêter un projet pour plusieurs milliers de personnes. Ce n’est pas une consultation pour dire si on va ramasser les ordures le matin ou l’après-midi, quand même. C’est une demande importante. On ne peut pas se baser sur un refus de 19. C’est insensé. C’est incroyable » a poursuivi le responsable musulman. La communauté musulmane de Saint-Apollinaire ignore pour le moment quelles suites seront données à ce projet. « Je n’ai pas de prochaine étape en vue. On va faire un résumé au cours de la semaine prochaine avec les gens de la mosquée », a déclaré le maire.