Catégories
Articles récents
19/09/2021
AccueilActualitesLes Allemands testent le revenu universel

Les Allemands testent le revenu universel

L’Institut allemand pour la recherche économique (DIW) a lancé une expérience de trois ans pour évaluer les effets du revenu universel sur un groupe de 122 personnes. Une somme fixée à 1200 euros mensuel. Zoom.

S’achemine-t-on vers l’adoption du revenu universel en Europe ? C’est en tous les cas un premier pas décisif que les Allemands ont réalisé avec le lancement d’une expérience de trois années pour évaluer les effets du RU. Initié par l’Institut allemand pour la recherche économique (DIW), ce revenu de base universel a été fixé à 1200 euros correspondant à un peu plus du seuil de pauvreté.

La somme sera versée à un groupe de 122 volontaires tirés au sort sur plus de deux millions de candidats et qui pourront conserver leurs salaires ou revenu s’ils en possèdent un. Un groupe témoin de 1380 personnes sans RU sera constitué.

L’objectif de cette expérience est d’évaluer l’impact socio-économique de ce revenu dans la vie de ses usagers. Le niveau de stress des participants sera même mesuré ! La moyenne d’âge des bénéficiaires de cette étude sera fixée entre 21 et 40 ans, la période où « se prennent les grandes décisions » selon les initiateurs de l’expérience.

En Allemagne, ce n’est pas la première fois que le RU est testé. En 2017, le DIW avait déjà lancé la même opération sur une année seulement avec 85 personnes.

180 000 contributeurs avaient financé, comme aujourd’hui, l’opération via des dons faits à l’association « Mein Grundeinkommen » (Mon revenu de base).

En France, la crise du Covid-19 a placé le revenu universel en tête des préoccupations.

En 2020, un sondage IFOP pour Solutions solidaires le revenu universel était la première demande des Français en matière sociale.

En novembre dernier, une proposition de résolution pour un débat public sur le RU à l’Assemblée nationale a été votée à l’unanimité. Citée par Libération, la députée Modem Valérie Petit, initiatrice de cette proposition, estime que « c’est un vote historique qui signifie que le revenu universel est désormais un enjeu politique susceptible d’une union nationale. »