Catégories
Articles récents
28/10/2021
AccueilActualitesLe choc après le lynchage mortel d’un jeune algérien

Le choc après le lynchage mortel d’un jeune algérien

La mort du jeune algérien Jamel Bensmail, âgé de 36 ans, lynché à mort par une foule qui croyait qu’il était impliqué dans les incendies qui ravagent l’Algérie, a fait effet de traumatisme sur les réseaux sociaux. Retour sur une tragédie.

La colère, le choc et l’émotion. Les sentiments inspirés par la mort tragique de Jamel Bensmail, violemment frappé et brûlé vif par une foule algérienne qui pensait avoir affaire à un pyromane, ont secoué les réseaux sociaux.

Les faits tragiques sont survenus mercredi 11 août au centre-ville de Larbaa Nath Irathen, près de Tizi Ouzou en Kabylie, devant la statue de Abane Ramdane, à quelques dizaines de mètres du commissariat de police débordé par la foule en colère. Une centaine de jeunes décidés à se rendre justice après la vague d’incendies, considérés comme étant d’origine criminels par le pouvoir algérien, se ruent sur le fourgon où les policiers ont placé le jeune homme. S’ensuit un lynchage mortel à la suite duquel Jamel Bensmail sera brûlé vif et la gorge tranchée.

L’affaire est d’autant plus tragique que Jamel Bensmail avait fait le déplacement pour soutenir les populations assiégées part le feu, dans une démarche qualifiée d’humanitaire.

Une barbarie qui a violemment secoué les Algériens, tout comme la diaspora et l’ensemble des internautes. De très nombreux messages de condamnations, de colère, d’indignations et de tristesse ont été diffusés. Un communiqué non officiel attribué à des comités de villages, des élus et des citoyens de larbaa nath irathen circulant sur Facebook a condamné la barbarie.

D É C L A R A T I O N des comités de villages, des élus et des citoyens de larbaa nath irathen :

« CONDOLÉANCES ET CONDAMNATION »

NOUS COMITÉS DE VILLAGES, CITOYENS ET LA SOCIÉTÉ CIVILE EN GÉNÉRAL, RÉUNIS CE JOUR LE 12 AOÛT 2021 AU SIÈGE DE LA COMMUNE DE L’ARBAA NATH IRATHEN, APRÈS CONCERTATION ET DÉBATS APPROFONDIS SUITE AU CRIME IGNOBLE ET ABJECT DONT A ÉTÉ VICTIME NOTRE FILS BENSMAILI DJAMAL, AGE DE 36 ANS, NATIF DE MELIANA, VENONS PAR CETTE PRÉSENTE SE DÉMARQUER ET CONDAMNER AVEC FERMETÉ ET SÉVÉRITÉ CET ACTE INADMISSIBLE QUI NE REPRÉSENTE AUCUNEMENT NOS VALEURS ET COUTUMES SÉCULAIRES ET ANCESTRALES.

PAR AILLEURS, NOUS VENONS AVEC UN COEUR ATTRISTÉ POUR EXPRIMER NOTRE PROFONDE COMPASSION ET PRÉSENTER NOS SINCÈRES CONDOLÉANCES À LA FAMILLE DU DÉFUNT AINSI QU’A TOUTE LA RÉGION DE MELIANA.

AUSSI, NOUS TENONS A SALUER LE COURAGE ET LA SAGESSE MANIFESTÉS HUMBLEMENT PAR SES PARENTS ET SA FAMILLE PROCHE.

TOUT EN NOUS ENGAGEMENT SOLENNELLEMENT D’ACCOMPAGNER LA FAMILLE DU DÉFUNT DURANT CETTE PÉRIODE DE DEUIL.

ENFIN, NOUS VEILLERONS A CE QUE TOUTE LA VÉRITÉ SOIT FAITE SUR CET ÉVÉNEMENT TRAGIQUE.

هام :

تصريح أعيان، لجان االقرى و مواطني بلدية الاربعاء ناث ايراثن بشأن جريمة قتل و حرق الشهيد جمال من مدينة مليانة:

سكان الاربعاء ناث ايراثن ينحنون اجلالا و احتراما امام ذاكرة و روح الفقيد و يعزون عائلته، أقاربه و كل سكان مدينة ميلة عن فقدانهم لإبنهم البار الشهيد جمال الذي راح ضحية جريمة شنعاء و فعل وحشي لا صلة له بقيم و مبادىء منطقة القبائل التي ستبقى منطقة متشبعة بقيم الانسانية و التحضر.

سكان الاربعاء ناث ايراثن يقدمون اعتذارهم الصادق، يستنكرون و ينددون بالفعل الشنيع و الوحشي الذي راح ضحيته الشهيد جمال و الذي تم ارتكابه فوق أراضيها.

سكان منطقة الاربعاء يتبرأون من مرتكبي الجريمة الشنعاء التي راح ضحيتها الشهيد جمال.

سكان منطقة الأربعاء ناث ايراثن ملتزمون بمرافقة و الوقوف بجانب عائلة الضحية في مصابها الجلل طيلة فترة الحداد و الحزن.

سكان منطقة الاربعاء ناث ايراثن يعبرون عن شكرهم لوالد الشهيد جمال الذي أبان على درجة عالية من التعقل و الحكمة من خلال نبذه و اطفاءه لنار الفتنة.

وفد عن منطقة الاربعاء ناث ايراثن، موسع الى باقي نواحي منطقة القبائل سينتقل الى منزل الشهيد جمال بمدينة ميلة لأداء واجب العزاء بإسم منطقة القبائل عامة و بلدية الأربعاء ناث ايراثن خصوصا.

سكان منطقة الأربعاء ناث ايراثن يتمسكون بمطلب تحقيق العدالة و كشف كل ملابسات قتل و حرق الشهيد جمال.

رحم الله الشهيد جمال و اسكنه فسيح جنانه.

تحيا الجزائر واحدة و موحدة

Le père du défunt n’a pas exprimé d’appel à la vengeance, saluant la mémoire de son fils « martyr » et appelant courageusement à l’union nationale dans un moment difficile pour le peuple algérien.