Edit Template
jeudi 25 avril 2024

Dakar : L’avocat Juan Branco écroué puis expulsé vers la France

Juan Branco Sénégal

Visé par un mandat d’arrêt international délivré par le Sénégal, l’avocat Juan Branco avait été arrêté en Mauritanie puis remis aux autorités sénégalaises. Il avait été inculpé puis écroué à Dakar dimanche. Il a finalement été placé sous contrôle judiciaire, ce lundi matin, en vue d’une expulsion vers la France. Explications.

Il était dans le collimateur des autorités sénégalaises. Juan Branco était ciblé, depuis le 14 juillet, par un mandat d’arrêt international pour « crimes et délits » en lien avec sa fonction d’avocat à la défense de l’opposant Ousmane Sonko et les troubles récents dans le pays.

Un groupe d’avocat avait annoncé, ce dimanche, l’inculpation puis l’incarcération de Juan Branco à Dakar. Il a finalement été placé lundi sous contrôle judiciaire en vue d’une éventuelle expulsion vers la France.

Recherché depuis plusieurs jours au Sénégal

Nommé, en mars dernier, avocat à la défense d’Ousmane Sonko – opposant engagé depuis 2021 dans un conflit ouvert avec le président du Sénégal Macky Sall – Juan Branco était une cible de choix.

L’avocat franco-espagnol avait, comme première action symbolique, déposé une plainte et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye contre Macky Sall pour « crimes contre l’humanité ».

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko

L’arrestation d’Ousmane Sonko par le régime de Makcy Sall avait provoqué de nombreuses manifestations de ses partisans, violemment réprimées par les forces de l’ordre. Les autorités avaient donc récemment lancer un mandat d’arrêt international contre Juan Branco pour « crimes et délits » en lien implicite avec les violences qu’elles avaient provoquées dans le pays.

Après une entrée clandestine sur le territoire du Sénégal, où Juan Branco est apparu aux côtés des avocats sénégalais de Ousmane Sonko, le Français avait été arrêté en Mauritanie après plusieurs jours de recherches puis placé en détention dans la capitale sénégalaise.

En passe d’être expulsé vers la France

Juan Branco avait été inculpé et écroué dimanche matin, à Dakar, pour attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes de nature à compromettre la sécurité publique.

Les avocats français de Me Branco avaient dénoncé des « chefs d’inculpation qui trahissent la véritable nature de cette procédure ». Juan Branco a finalement été placé ce lundi 7 août sous contrôle judiciaire en vue d’une expulsion vers la France comme l’a confirmé l’un de ses avocats en France.

Juan Branco avait décidé de garder le silence tout au long de sa détention, refusant de boire et de s’alimenter. Son avocat, Robin Binsard, indique que son client est « épuisé mais soulagé d’être remis en liberté ».

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777