Edit Template
jeudi 29 février 2024

[Màj] La Région Île-de-France fait un don de 125 000 € à une ONG israélienne

Valérie Pécresse Israël

Alors que le génocide, perpétré par Israël, à Gaza dépasse les 20 000 morts, la Région Île-de-France a effectué plusieurs dons, ce mardi, à des ONG israéliennes dont 125 000 euros à l’association Latet qui fournit, entre autres, des colis alimentaires à des soldats. Une partie des dons ont également été attribuée à des associations humanitaires venant en aide à la population palestinienne. Zoom.

Dans le cadre d’une motion adoptée au mois de novembre, suite à l’offensive israélienne à Gaza, la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse, a effectué une aide humanitaire de 500 000 € « destinée aux populations civiles, israéliennes et palestiniennes ». Une aide humanitaire de 125 000 € a notamment été attribuée à l’association israélienne Latet qui affirme, sur son site, fournir « des kits d’urgence » aux soldats réservistes.

Dans un communiqué, daté du 28 décembre, la Région Île-de-France affirme avoir eu confirmation que les dons « versés à l’association humanitaire Latet sont utilisés conformément au rapport voté par le Conseil régional, c’est à dire une aide aux populations civiles » et non au financement de l’armée israélienne.

Une mobilisation des réseaux franco-israéliens

Alors que les bombardements israéliens détruisent des villes entières à Gaza menant au déplacement de 90% de la population et à plus de 20 000 morts, l’annonce d’un don de 125 000 € à l’association israélienne Latet, par la région Île-de-France, a été très critiqué sur les réseaux sociaux.

Latet est une organisation fondée en 1996 par Gilles Darmon ancien président de l’UEJF-Paris 1. L’association se présente comme une ONG luttant contre la faim en Israël et fournissant des colis alimentaires aux rescapés de l’holocauste. Depuis le 7 octobre, elle mène une série de campagnes d’aide aux israéliens déplacés ainsi qu’aux soldats israéliens sur zone.

Latet confirme venir en aide aux soldats réservistes

D’après un article du Times of Israël, datant du 26 décembre, cette subvention est le résultat d’une vaste campagne d’appel aux dons lancée par l’intermédiaire du Fonds social juif unifié et à l’appel de l’institut français d’Israël :

« le don a été possible grâce à la mobilisation des équipes diplomatiques, consulaires, économiques et culturelles de la France en Israël ».

La Région Île-de-France répond à la polémique

L’association Latet revendique fournir, entre autres, des colis alimentaires et d’hygiène aux soldats réservistes de l’armée israélienne. Face à la polémique, la Région Île-de-France a précisé dans un communiqué, le 28 décembre, avoir reçu l’assurance du Fonds social juif que les dons versés à l’association Latet seront utilisés uniquement vers les populations civiles : « Aucun euro n’est allé au financement de Tsahal ».

La Région a précisé, par ailleurs, avoir également versée une aide humanitaire de 250 000 € en faveur des populations civiles palestiniennes via les ONG Acted et la Croix-Rouge.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777