Edit Template
jeudi 20 juin 2024

La Nupes divisée par la question palestinienne

La Nupes divisée par la question palestinienne Mizane.info

Le président du Parti socialiste a menacé de quitter la Nupes si une « clarification » de Mélenchon n’était pas apportée sur sa position à l’encontre du Hamas palestinien.

Entre Olivier Faure, patron d’un Parti Socialiste moribond, et Jean-Luc Mélenchon fondateur de La France Insoumise, le torchon brûle et ce torchon à toutes les apparences d’un keffieh palestinien. L’offensive militaire du Hamas suivie de la campagne de bombardements israéliens sur Gaza ont créé des tensions internes au sein de la coalition électorale de gauche, la Nupes dont font partie LFI et le Ps. De quoi alimenter toutes les rumeurs de ruptures.

Jean-Luc Mélenchon a ainsi accuser Olivier Faure de « rompre la Nupes » après les déclarations critiques d’Olivier Faure. Ce dernier avait déclaré : « Je n’en peux plus de ces polémiques, de ces diversions qui empêchent la gauche d’être audible ». Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) a été jusqu’à considérer de Mélenchon ne pouvait « plus prétendre être celui qui incarne l’ensemble de la gauche et de l’écologie ».

Une menace de rupture de la Nupes

Olivier Faure a donc annoncé une proposition de moratoire pour « obtenir une clarification » de LFI sur la qualification du Hamas palestinien qu’une partie de la gauche en phase avec la droite et l’actuel gouvernement considèrent comme une organisation terroriste. Sans cette clarification, menace M. Faure, les socialistes « ne particip[eront] plus à l’intergroupe de la Nupes »

La réponse de Jean-Luc Mélenchon sur Twitter ne s’est pas faite attendre : « Olivier Faure rompt la Nupes pour fait personnel à mon sujet à propos d’Israël et de la Palestine ».

« Je ne peux que répéter ici les mots d’ordre que j’ai adoptés avec lesquels Faure et le PS sont en désaccord : cessez le feu, libération des otages, corridor humanitaire, fin du blocus de Gaza, condamnation de tous les crimes de guerre et jugement des criminels par la CPI, solution politique de l’ONU avec deux États viables aux frontières sûres , France non-alignée. », a ajouté l’ancien candidat à l’élection présidentielle.

Danielle Obono dans le viseur de Darmanin

Un autre épisode a jeté de l’huile sur le feu. Les déclarations de la députée Danielle Obono répondant à une question de Jean-Jaques Bourdin sur le Hamas posée sur Sud Radio, ont provoqué la colère de la cheffe de file des Ecologistes, Marine Tondelier. Reprenant la formulation du journaliste, Danielle Obono avait déclaré que « oui, le Hamas est un mouvement de résistance. C’est un groupe politique islamiste qui a une branche armée, et qui résiste à l’Israël ».

« Bon maintenant ça suffit. Ce qui s’est passé le samedi 7 octobre en Israël n’avait rien à voir avec de la “résistance”. Cela n’a pas aidé les Gazaouis, bien au contraire – chaque image reçue ces derniers jours le montre. Et ce genre de propos scandaleux non plus», lui a répondu Marine Tondelier sur le réseau social X.

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, quant à lui, a annoncé qu’il saisissait la justice contre Danièle Obono pour « apologie du terrorisme ».

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777