Edit Template
vendredi 23 février 2024

La FIDH adopte une résolution reconnaissant « un génocide en cours » en Palestine

Gaza bombardement 2023

Le 12 décembre, la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH) a adopté une résolution reconnaissant qu’Israël mène un génocide contre le peuple palestinien à Gaza. La résolution stipule que « les États et les individus qui fournissent une assistance à Israël en sont complices ». Une reconnaissance symbolique qui alerte sur la réalité de la situation en Palestine. Zoom.

La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) a déclaré, mardi, avoir adopté une résolution reconnaissant les actions d’Israël contre le peuple palestinien comme étant un « génocide en cours ».

La FIDH dénonce également « Les États et les individus qui fournissent une assistance à Israël » et demande un cessez-le-feu immédiat « pour sauver des vies civiles et mettre fin aux crimes qui ont lieu depuis le début de l’offensive ».

Une tragédie permanente et intentionnelle

Dans un article publié le 12 décembre sur le site de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), le bureau de l’organisme annonce « après un examen juridique long et approfondi » avoir adopté une résolution reconnaissant le génocide perpétré par l’armée israélienne contre le peuple palestinien à Gaza. Alice Mogwe, présidente de la FIDH, indique :

« Les Palestiniens subissent une tragédie constante, permanente, aussi inimaginable qu’intentionnelle. Ce niveau de violence orchestrée par une force d’occupation est un génocide. Aux dirigeants politiques et hauts responsables, nous devons souligner que le soutien et l’assistance à Israël est une complicité. »

La FIDH dénonce notamment les crimes de guerre israéliens qui correspondent à la qualification de la Convention sur le génocide de 1948 définit comme suit : « des actes commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux ». 

Une plainte déposée contre l’administration américaine

L’organisme de défense des droits humains réclame impérativement « un cessez-le-feu immédiat pour sauver des vies civiles et mettre fin aux crimes qui ont lieu depuis le début de l’offensive ». La FIDH appelle également, dans sa déclaration, la Cour pénale internationale à délivrer des mandats d’arrêt « à l’encontre des responsables israéliens des crimes internationaux commis contre les Palestiniens ».

Elle annonce notamment avoir déposé, en coordination avec le Center for Constitutional Rights (CCR), une plainte – le mois dernier – contre le président des États-Unis Joe Biden et plusieurs responsables américains soutenant le génocide en cours.

Bien qu’elle ne représente pas une caractère contraignant pour les États visés, l’adoption de cette résolution de la Fédération internationale pour les droits humains apporte une portée symbolique forte permettant d’alerter sur la réalité de la situation en Palestine.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

4 min de lecture

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777